Doloire de charpentier (v.)

code d'identification

ID 14

morphologie

métier

métier

métier

métier

holotype

MOT V 88.0626 L=42cm l=21cm pds=1450gr. Inscription (signe de propriété): AH.

holotype

MOT V 91.0681 L=66,5cm l=22,5cm pds=2850gr. Inscription: CB FF image bovin / cercle.

alias

hache de côté (syn.) (LAMBOTTE: 133)

alias

épaule de mouton (syn.) (AUBIN: s.v. cognée; FELIBIEN: 125, 532)
description
La doloire (1) de charpentier est utilisée pour équarrir les bûches et les gros morceaux de bois. Il est également parfois utilisé pour peler un arbre.

Cette hache pèse environ 1,5 à 3,5 kg et se caractérise par une lame large (jusqu'à 40 cm) avec un biseau et souvent une longue douille. La tige mesure 25 à 40 cm de long et se tient à une ou deux mains.

Le tronc est d'abord enduit (voir cordeau à marquer) pour indiquer la forme à obtenir. Si peu de bois doit être enlevé, le menuisier procède immédiatement au travail avec la doloire; il se tient à côté du tronc et coupe ainsi dans le sens des fibres. Si l'aubier est trop épais, il y coupe des entailles avec la cognée (2) à environ 0,5-1 cm de la ligne; la distance entre les encoches (90-180 cm) (3) dépend du type de bois et également de la pièce (fibres droites ou non). Le bois entre les encoches est ensuite coupé avec la cognée. La surface rugueuse est coupée uniformément contre la ligne avec la doloire. La hache est l'outil principal du charpentier (du navire) (3).

L'outil se distingue de la hache de charpentier. [MOT]

(1) Doloire désigne également un baton pour remuer la chaux (N.L.I.), un outil de gantier (FROUMENTY & BOUVIER: 83) et une plane droite (Encyclopédie: Minéralogie. Instruments des mines. pl. 1.10).

(2) Selon SALAMAN: 24, un timon creux avec des côtés rectangulaires est parfois utilisé pour cela.

(3) Par exemple JOUSSE 1751: 6.