Etrille (f.)

code d'identification

ID 916

morphologie

métier

métier

métier

métier

holotype

MOT V 84.0587 (étrille (vache)) L=12,3cm l=11,8cm h=10,5cm pds=120gr

holotype

MOT V 99.0177 (étrille (cheval)) L=24,5cm l=13,5cm h=5cm pds=200gr

description

Pour panser les chevaux ou les vaches, on utilise une étrille. Les poussières et autres saletés séchées peuvent grâce à cet instrument être détachées en douceur de la peau. L’étrille sert en même temps à ouvrir les glandes sébacées du cheval (1).

L'étrille est faite d'un peigne métallique de 2 à 8 dents courtes et trapues (env. 3 mm) et d'une poignée (env. 10 cm) ou d'une courroie servant à la tenir. La partie travaillante peut avoir différentes formes. Elle peut être composée de plaques dentelées fixées parallèlement sur une planchette ou un cadre métallique (env. 15 sur 10 cm); on tient le manche de l'outil ou on glisse sa main sous la sangle fixée au cadre. Il peut aussi s’agir d’une plaque semi-cylindrique dentelée des deux côtés ou, encore, de plusieurs anneaux dentelés fixés à une plaque ou à une latte transversale. De nos jours, il existe aussi des disques de caoutchouc garnis de picots souples.

L’étrille peut être combinée avec un peigne à crinière dont les dents robustes sont nettement plus longues.

A distinguer de la brosse à cheval douce, utilisée pour nettoyer et lisser les poils courts de l’animal. [MOT]

(1) GOOSSENAERTS: s.v. roskam.