Fer à marquer (m.)

code d'identification

ID 32

morphologie

métier

métier

métier

métier

métier

métier

métier

holotype

MOT V Dv 0342 L=40,5cm B=3cm G=340gr

holotype

MOT V 92.0504 L=39cm B=3cm G=300gr

holotype

MOT V 2001.0314 L=24,5cm B=3cm H=65cm G=4150gr. Opschrift: DRYPIKKEL.

alias

couteau de feu (syn.)
description

Outil avec lequel les objets ou les animaux (et dans le passé les humains) (1) étaient marqués par brûlure. Il s’agit d’un cachet en métal (env. 3-10 cm) se terminant par une ou deux poignées fixées à une tige. Le fer peut aussi se composer de lettres indépendantes que l’on réunit à l’aide d’une vis dans un cadre ou que l’on coince dans une pince. En raison de la chaleur, les poignées et la tige sont généralement longues (jusqu’à env. 50 cm).

La marque appliquée au fer chaud est plus grande que celle qui est frappée et peut tenir lieu de marque de propriété, de fabrication ou simplement d’ornement. Aujourd’hui, elle est souvent remplacée par le cachet humide à l’encre ou à la peinture. [MOT]

(1) En Belgique, le marquage des êtres humains n’a été aboli qu’en 1849 (DE WIN P.).