Pince de plantation (f.)

code d'identification

ID 317

morphologie

métier

métier

holotype

MOT V Dv 0937 L=121cm l=20cm pds=5300gr

holotype

MOT V 2011.0208 L=195cm l=12cm h=18cm pds=5350gr

alias

bêche tarière (syn.)

alias

transplantoir (syn.)
description

Pince dont les deux mâchoires creuses - elles ont parfois la forme de fers de bêche ou de truelle - se ferment lorsque les bras sont poussés l'un vers l'autre. Un modèle particulier (de l'armée?) est actionné par une poignée.

La pince de plantation sert avant tout, comme le transplantoir, à planter des bulbes ou des plantes dont les racines ne peuvent être exposées à l'air. On enfonce les mâchoires fermées dans le sol meuble, on retire la motte et on la fait tomber en ouvrant la pince.

Un modèle plus grand (environ 120 cm) permet de creuser des trous étroits et profonds. La distance entre les mâchoires fermées comporte environ 15 cm; elles sont épaisses de 3 mm.

Pour creuser, on enfonce la pince à demi ouverte dans le sol, on pousse les bras l'un vers l'autre et on retire la terre. On peut creuser jusqu'à un mètre de profondeur. Cette pince était entre autre utilisée pour planter les poteaux de bois des lignes électriques et téléphoniques.

Pour place les bornes, on utilisait aussi la sonde à tarière.

Cf. également mouton à bras et plantoir. [MOT]