Tourne-billes (m.)

code d'identification

ID 63

morphologie

métier

métier

métier

métier

métier

holotype

MOT V 84.0291 L=99cm l=25cm d=6,5cm pds=3900gr

alias

tourne-grumes (syn.) (BOERHAVEN BEEKMAN: 3. 184-185)

alias

crochet à grumes (syn.) (BOERHAVEN BEEKMAN: 3. 184-185)
description

Le tourne-billes sert à faire tourner les bûches, parfois les poutres (cf. croc à anneau et sapie).

Avec un modèle moderne, notamment le log jack (1), il est également possible de soulever un tronc pour le couper.

L'outil se compose d'une tige en bois d'environ 1,20-1,75 m, à laquelle un crochet en métal lourd est attaché au moyen d'un anneau. Ce crochet tourne autour d'un pivot. L'extrémité inférieure est cloutée d'une plaque métallique ou se termine par une pointe métallique qui permet de pousser l'outil (2). Des trous sont parfois percés dans le crochet; il est ensuite fixé au moyen d'un boulon et peut être réglé.

Le toyurne-billes s'utilise comme le croc à anneau sauf que la tige est attachée à l'anneau. En général, deux ou trois hommes travaillent ensemble. Lorsque vous travaillez seul, parfois deux crochets latéraux sont utilisés qui roulent alternativement la bûche plus loin.

Le crochet à grumes est principalement utilisé dans la scierie ou à l'entrepôt. Le bûcheron préfère le plus léger croc à anneau. [MOT]

(1) FORBES 1961: 16,17; HUGGARD & OUWEN: fig.2.7.

(2) L'outil avec point est appelé peavey en anglais. On dit qu'il est d'origine américaine (MERCER: 45) et est particulièrement utile pour le flotteur.

Tourne-billes MOT V 86.0359 L=155cm