Chaquitaclla (f.)

code d'identification

MOT V 95.0347

morphologie

métier

holotype

MOT V 95.0347 L=145cm l=22cm d=6cm pds=4500gr
description
La chaquitaclla (1) est un outil agricole typique des Andes dans le sud du Pérou et dans le nord de la Bolivie. L'homme l'utilise pour ameublir le sol resté longtemps en jachère, en faisant basculer les mottes - comme avec la laya espagnole -, après quoi la femme plante les tubercules de pommes de terre et les enfouit avec ses mains (2). Il n'est pas rare qu'un groupe d'hommes travaillent côte à côte; dans ce cas, ils font basculer une bande de terre en une fois.

Bâton à fouir au départ, la chaquitaclla s'est dotée d'une extrémité métallique tranchante, d'une poignée courbe ou droite et d'un repose-pied. Le manche est long d'environ 1 à 1,5 m et épais d'environ 6 cm. Le repose-pied se compose de deux bâtons d'environ 20 cm de long attachés parallèlement entre eux à environ 45 cm de haut. Poignée et repose-pied sont fixés au manche à l'aide de lanières de cuir de lama ou de bovin. En cas de travail sur des pentes escarpées, une poignée placée plus bas - près du repose-pied - est plus pratique pour maintenir l'équilibre du travailleur.

Le manche s'emboîte dans la douille de la lame qui mesure environ 7 à 10 cm de large et 40 cm de long. Lorsque l'on ne disposait pas de métal pour le tranchant de la lame, on durcissait la pointe de l'outil dans le feu.

On retrouve un outil analogue dans les îles Hébrides et en Chine (3).

Cf. également louchet. [MOT]

(1) Dénomination quechua de cet outil (GADE & RIOS: 3). Voir article chaquitaclla, the native footplough and its persistence in central andean agriculture

(2) DENDERMONDE: 37-38.

(3) GADE & RIOS: 3.