Curette de drainage (f.)

code d'identification

ID 999

morphologie

métier

métier

holotype

MOT V 90.1219 L=110cm l=9cm h=30cm pds=1630gr

holotype

MOT V 91.0401 L=141cm l=10,5cm h=36cm pds=2500gr

holotype

MOT V 2008.0412 L=171cm l=40cm pds=1700gr

alias

col de cygne (syn.) (Larousse agricole: 1.502)

alias

drague de drainage (syn.) (LONDET: 212)

alias

drague ronde (syn.) (DAVID 1975: 160)

alias

fer de gouge à drain (syn.) (MERCUZOT: 151)
description

Pour poser des tuyaux de drainage, il faut d’abord creuser une tranchée d'une ou deux bêches de profondeur avec une bêche de jardinier et un louchet. Après avoir retiré la terre meuble que ce dernier n'a pu enlever avec la pelle de maçon, parfois avec une sorte de curette de drainage plat, on approfondit la tranchée à l’aide d’une bêche de fond. Enfin, on égalise à l'aide de la curette de drainage, le fond de la tranchée, très soigneusement et selon la pente exigée, de manière à pouvoir y poser les tuyaux (voir posoir); pendant cette opération, le travailleur est debout à côté de la tranchée.

La curette de drainage se compose d’un fer concave (env. 25-35 cm de long et env. 8-11 cm de large) qui s’élargit légèrement du côté du tranchant (1). Cette partie travaillante est fixée selon un angle aigu (env. 45°) ou obtus (env. 135°) à un long manche de bois (env. 140-300 cm) au moyen d’une douille. Parfois le manche est fixé au milieu du fer et il existe aussi des modèles réglables (2). [MOT]

(1) Larousse agricole: 1.501.

(2) Catalogue Sears, Roebuck and Co. 1902: 583; EMMET: 393.

Curette de drainage MOT V 91.0401