Echenilloir (m.)

code d'identification

ID 158

morphologie

métier

métier

holotype

MOT V Dv X 0621 L=29cm l=28cm pds=375gr

holotype

MOT V Dv X 0725 L=39cm l=8,5cm pds=750gr

alias

ciseaux à ébrancher (syn.) (VAN DER GROEN b: 70= DAVID 1975a: 18)

alias

forces (syn.) (VAN DER GROEN b: 70= DAVID 1975a: 18)

alias

sécateur à douille (syn.) (MATTOT: 169)

alias

ébranchoir (syn.) (POITEAU: 128)
description

L'échenilloir sert à tailler les branches que l'on n'arrive pas à atteindre à l'aide du sécateur. Il est utilisé pour débarrasser les branches des chenilles qui s'y trouvent, pour tailler les jeunes arbres, cueillir les fleurs de tilleul (Tilia), etc. Il se compose de deux leviers de 25-30 cm de long à lames tranchantes, qui tournent autour d'un axe. Un des bras se termine en une douille ou une soie, fixée sur ou dans un manche de 2-4 m. L'autre bras se termine par un oeil ou une poulie. Une corde fixée à l'oeil ou passant sur la poulie permet d'actionner l'outil.

On distingue deux grands modèles d'échenilloir en fonction du mode d'ouverture. Pour l'échenilloir à contrepoids, une des lames se termine par un bloc de métal qui ouvre l'outil par son poids; la corde est attachée au bras prolongeant cette lame. Ce contrepoids étant peu efficace, il a été remplacé par un ressort (1).

On reproche à l'échenilloir de ne pas fournir un travail suffisamment précis: le long manche se coince facilement dans les autres branches et l'utilisateur ne voit pas précisément ce qu'il fait. [MOT]

(1) Selon le Dictionnaire 1783: échenilloir (=DAVID 1975a: 26), l'outil s'ouvrirait lorsque l'on tire sur la corde et se fermerait à l'aide du ressort.