Râteau à foin (à main) (m.)

code d'identification

ID 932
morphologie

métier

métier

holotype

MOT V 82.476 L=146cm l=52cm pds=1150gr

holotype

MOT V 92.0257 L=170cm l=60cm pds=1320gr

holotype

MOT V 92.0601 L=181cm l=140cm pds=3900gr

holotype

MOT V 87.0332 L=155cm l=54cm pds=?

holotype

MOT V 2003.0162 L=157cm l=150cm h=19cm pds=3450gr

alias

râteau à faner (syn.)

alias

fauchet (syn.) (Larousse agricole: s.v. râteau)

alias

râteau à moisson (syn.) (Larousse agricole: s.v. râteau)

alias

râteau à la main (syn.) (Catalogue 1851: 30)

alias

râteau de fenaison (syn.) (SEGUIN: 1989: 632)
description

Ce grand râteau à main (1) est destiné à rassembler (2) et/ou à retourner (3) l’herbe lors de la fenaison (voir aussi fourche à foin). Au potager, il est parfois également utilisé comme râteau de jardin (4).

Le râteau à foin est un outil en bois ou en fer – aujourd’hui en aluminium – de 35-150 cm de large (5), à dents droites ou recourbées. La partie travaillante (6) est fixée transversalement ou en diagonale à un manche d’environ 150-165 cm. De nos jours, il existe aussi des râteaux à foin sur lesquels la position de la traverse est réglable. Le nombre de dents, d’une longueur d’environ 10-20 cm et espacées de 5 cm environ, varie de six à vingt ou plus. Parfois, les dents dépassent de la traverse, ce qui rend la partie travaillante réversible. Souvent, une pièce oblique ou un étrier consolide la liaison entre partie travaillante et manche, ou celui-ci est lui-même fourchu ou fendu. Dans les modèles les plus larges (env. 150 cm) en fer (7) une seconde poignée en D, mobile ou non, est prévue pour l’autre main. Un autre modèle (env. 100-200 cm), appelé râteau à tirer, est traîné; souvent, une courroie ou un pièce auxiliaire est alors prévue pour faciliter le travail (8). Le modèle à deux grandes roues (1,55 m de large) vendu au début du XXe siècle semble avoir connu peu de succès (9).

Voir aussi râteau à gazon. [MOT]

(1) Il existe des râteaux à foin attelés, sur roues.

(2) Le râteau à foin est également utilisé après la moisson pour rassembler les tiges encore éparpillées sur le champ.

(3) Lorsque les dents dépassent la traverse. (LINDEMANS: 1.459).

(4) Le linier et le houblonnier utilisent un râteau analogue, respectivement appelé râteau à lin et râteau à houblon, pour rassembler les déchets de lin ou enlever le houblon de la table de séchage.

(5) Il existe un modèle dont la largeur de la fourche et la distance entre les dents est réglable (Larousse agricole: 2.469).

(6) En Italie (dans les environs de Parme) et à d’autres endroits encore, le râteau à foin est pourvu, 10 cm environ au-dessus de la partie travaillante, d’un ergot destiné à maintenir le foin (BOITARD: s.v. râteau à support, 74).

(7) Egalement parfois appelé modèle américain.

(8) Larousse agricole: 468 et BARRAL & SAGNIER: 418.

(9) Geo Sillcox. Bruxelles. Machines agricoles, env. 1900: 26.