ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 551 - 600 1,326 résultats trouvés
Papier de verre (m.)
Passoire à thé (f.)
Perce-boîte (f.)
La perce-boîte est un ustensile de cuisine en métal allongé, plat et court (environ 10 cm) avec une extrémité inférieure pointue et courbée avec laquelle on peut percer des trous de versement et d'aération dans des boîtes de crème à café, de jus de fruits, d'huile, etc. est souvent combiné avec un décapsuleur ou un tire-bouchon. Il y a aussi une perce-boîte avec couvercle. Dans un couvercle rond (en plastique), il y a deux clous courts. De cette façon, la boîte peut être fermée après le perçage. Voir aussi l'ouvre-pot de peinture. [MOT]
Pelle de blanchisseur (f.)
Pelle en bois longue (environ 2 à 2,15 m) en forme de gouttière avec laquelle le blanchisseur aspergeait le linge - qui était étalé sur la prairie - avec l'eau du fossé. La combinaison de la lumière du soleil, de l'herbe sur laquelle le linge était posé et de l'eau rendait le linge gris de couleur blanche. En Allemagne, une cuillère en cuivre avec une longue douille, qui ressemble un peu la louche à purin, ou un arrosoir a été utilisée à cet effet (1). Voir aussi la pelle à écoper. [MOT] (1) "Die grosse Wäsche'': 161.
Pelle à charbon (à main) (briquetier) (f.)
Lors de la cuisson des briques dans un four annulaire, de petites quantités de charbon sont ajoutées par le haut (voir aussi entonnoir à charbon). Cela se fait avec une pelle à charbon semi-cylindrique avec une soie courbée. Voir aussi la pelle à charbon à main et la pelle à charbon. [MOT]
Pelle de malteur (f.)
Pelle de cheminée (f.)
Pelle à charbon (f.)
Pelle à séchoir
MOT V 2017.0050 L=160cm l=70cm h=18cm
Pince à avoyer (f.)
Pince à castrer (f.)
La pince à castrer (1) est une pince relativement lourde (env. 2-5 kg) à longues branches (env. 30 cm) et large bec (env. 8 cm), présentant de longues mâchoires arquées, utilisée pour castrer les taureaux. Au revers de l’une des branches, on trouve parfois un anneau en forme de U qui sert d’appui pour le genou. On place le bec de la pince successivement derrière les deux testicules – à hauteur de la bourse – et on referme l’outil durant une trentaine de secondes. Au bout de quelques jours, le scrotum commence à se racornir; les testicules rapetissent et meurent. Voir aussi émasculateur (pour porcelet). [MOT] (1) Voir BERTHELON.
Pince à ciseaux (f.)
Pince à couder les tubes (f.)
Pince à sonder (f.)
Pince avec laquelle le maréchal-ferrant examine les sabots malades et douloureux. La douleur peut survenir au niveau du sabot parce que les changements de forme des parties cornées exercent une pression sur les parties qui s'y trouvent et parce que les parties internes du sabot sont enflées et exercent donc une pression directe sur les nerfs du sabot. La pince à sonder est une assez grande pince (environ 30 à 40 cm de long) avec une mâchoire qui peut s'ouvrir largement pour que le sabot puisse les séparer. Les mâchoires ont une section transversale rectangulaire ou ronde et ont des goujons à l'extrémité. Les différentes parties du sabot sont pincées; Sur la base de la réaction du cheval, on peut déterminer l'endroit douloureux. [MOT]
Pince à oignons (f.)
Pince de plantation (f.)
Pince dont les deux mâchoires creuses - elles ont parfois la forme de fers de bêche ou de truelle - se ferment lorsque les bras sont poussés l'un vers l'autre. Un modèle particulier (de l'armée?) est actionné par une poignée. La pince de plantation sert avant tout, comme le transplantoir, à planter des bulbes ou des plantes dont les racines ne peuvent être exposées à l'air. On enfonce les mâchoires fermées dans le sol meuble, on retire la motte et on la fait tomber en ouvrant la pince. Un modèle plus grand (environ 120 cm) permet de creuser des trous étroits et profonds. La distance entre les mâchoires fermées comporte environ 15 cm; elles sont épaisses de 3 mm. Pour creuser, on enfonce la pince à demi ouverte dans le sol, on pousse les bras l'un vers l'autre et on retire la terre. On peut creuser jusqu'à un mètre de profondeur. Cette pince était entre autre utilisée pour planter les poteaux de bois des lignes électriques et téléphoniques. Pour place les bornes, on utilisait aussi la sonde à tarière. Cf. également...
Pince emporte-pièces (f.)
Voir aussi l'emporte-pièces, la pince emporte-pièces à boutonnières et la pince à emporte-pièce pour métal.
Pince (de paveur) (f.)
Pince de contrôleur (f.)
Pince hémostatique (f.)
Plane à queue (f.)
La plane à queue du tonnelier
Piton de secours (m.)
Plane à écorcer (f.)
La plane à écorcer
Plane à parer (f.)
La plane à parer du tonnelier
Queue-de-rat (f.)
La queue de rat (1) est une lime ou une râpe de forme conique ou cylindrique. La première sert à affûter certaines scies à grandes dents, par exemple une scie de long, la seconde à nettoyer les petits trous ou arcs. [MOT] (1) Aussi ramasse (par exemple N.L.I.) pour indiquer la longue râpe cylindrique qui sert a élargir la cavité pour la baguette du fusil.
Rabot à moulure (m.)
Rabot à élégir (m.)
Rabot à arondir japonais (m.)
Le rabot à arondir japonais (1). (1) Pas de dénomination propre.
Presse-pantalon (m.)
Rabot à chanfreiner les douves (m.)
Rainette de maréchal (f.)
Outil à main que le forgeron utilise pour couper les sabots des chevaux. Il a généralement une lame légèrement incurvée qui est pliée à la fin et qui coupe toute sa longueur. (Comparez avec la rainette de charpentier, la griffe de bûcheron, la rainette de tonnelier et la griffe de sabotier). Cette lame colle dans un manche en bois qui est souvent plié vers le haut. L'excès de corne est coupé avec le couteau. Avec l'extrémité pliée - qui coupe également - les impuretés à l'intérieur du sabot peuvent être éliminées. Il existe des modèles pour les utilisateurs gauchers et droitiers (1). Voir aussi le couteau de cavalier pliant. [MOT] (1) Par exemple. Encyclopédie 1740-80, volume 13: s.v. Marechal ferrant.
Rainette de charpentier (f.)
La rainette (1) de charpentier est un outil qui sert à marquer les poutres en y creusant une petite gorge. Il s'agit d'une lame d'acier (ca 3/10-15 cm) recourbée à angle aigu à son extrémité, dont le côté est tranchant. L'outil est souvent combiné avec un tourne-à-gauche. Celui-ci se trouve généralement à l'extrémité opposée mais parfois les fentes sont faites dans le fer lui-même (2); exceptionnellement, le tourne-à-gauche se trouve entre deux rainettes (3). Le charpentier utilise la rainette pour indiquer l'endroit où il doit scier, creuser une mortaise etc., parfois pour marquer les poutres. [MOT] (1) Le même terme désigne une sorte de double traceret, la griffe de sabotier, la rainette de maréchal, la rainette de tonnelier, qui se ressemblent. (2) Par ex. LOMBARD & MASVIEL: 117. (3) BISTON-BOUTEREAU-HANUS: 249.
Râpe de cordonnier (f.)
La râpe de cordonnier est une râpe rectangulaire (environ 2 cm de large; environ 20 cm de long) sans poignée, dont les deux moitiés râpent dans le sens opposé. Le cordonnier utilise cette râpe pour lisser et finir les semelles, les bords de semelle et les talons. Les côtés courts sont généralement arrondis; parfois un côté court est droit. Il existe également des modèles avec un côté rainuré en tant que fichier. Voir aussi la râpe d'intérieur. Se distingue de la râpe de maréchal. [MOT]
Râpe à muscade (f.)
Râpe en tôle allongée en métal généralement semi-circulaire, mais parfois complètement ronde, avec laquelle les noix de muscade peuvent être finement râpées. Ces râpes ont un endroit séparé où les noix peuvent être stockées, généralement en haut et fermées avec un couvercle. La râpe peut également être placée dans un récipient dans lequel à la fois les noix peuvent être stockées et dans lequel la muscade finement râpée peut être collectée. Voir aussi le moulin à muscade. [MOT]
Rainette de tonnelier (f.)
Râpe à deux mains (f.)
Râpe très longue (env. 120 cm; largeur jusqu'à 5 cm) avec les deux extrémités se terminant ou se collant dans une poignée.L'outil est manipulé par deux hommes lors du grillage de fer lourd chauffé au rouge. Par exemple, lorsque les essieux de véhicules étirés sont livrés en deux pièces et que le forgeron doit les souder ensemble à la bonne longueur pour le charron. [MOT]
Râpe à savon (f.)
Râpe plate en tôle de fer (environ 25-35 cm de long; 10-12 cm de large), parfois avec un cadre en bois, dans lequel des trous assez grands ont été percés et qui sert à râper du savon brun pour la mousse. Sur une râpe de cuisine plate avec des surfaces de grille avec des trous de différentes tailles, on trouve parfois une partie de râpe pour le savon. [MOT]
Rainette de sabotier (f.)
La rainette (1) de sabotier. (1) "Rainette" désigne également la griffe de sabotier. L'usage est confus: rainette, rouanne, etc. sont souvent utilisés l'un pour l'autre même lorsqu'ils désignent des outils de sabotier.
Sabots pour tasser (m.)
Sabots cloués à une planche (environ 30 sur 40 cm) et avec lesquels le jardinier tasse le sol après le semis. Les sabots sont parfois remplacés par une étagère avec des sangles que vous attachez autour de votre chaussure; ou équipés de cordes tendues à la main (1). Le tourbier utilise de tels sabots pour tasser les déblais de dragage humides étalés afin de faire sortir l'eau avant qu'elle ne soit distribuée avec le fer à marquer la tourbe. Pour marcher sur des surfaces boueuses, des trébuchements sont attachés sous les chaussures ou les bottes; là, l'objectif est d'augmenter le soutien. [MOT] (1) Par ex. CROMPVOETS & VINEYARD ep.2: 169.
Roulette de tapissier (f.)
Pignon dur d'environ 3-6 cm de large, utilisé pour presser les coutures entre les bandes de papier peint; avec du papier en relief, une brosse à papier peint souple est utilisée pour cela car le rouage devant les coutures appuie sur le plat en relief. La partie travaillante peut être en plastique, en métal, en bois, en os ou en ivoire (1). Pour lisser le papier peint sur le mur, il y a des rouages plus larges et recouverts d'un matériau doux tel que du feutre ou de la flanelle (2). [MOT] (1) SELLENS: 315. (2) SELLENS: 315.
Sabre à débroussailler (m.)
Le sabre à débroussailler peut être utilisé pour éliminer les mauvaises herbes lourdes, les arbustes, etc. L'outil est très similaire à la serpe avec une lame en forme de crochet, mais il est plus long (environ 50 cm) et plus étroit (environ 3 cm). Parfois, une petite hache est forgée à l'arrière de la lame. [MOT]
Roulette à pizza (f.)
Ustensile de cuisine avec une roue de coupe en acier inoxydable relativement grande (environ 6 à 7 cm de diamètre) et robuste, fixée dans une poignée en bois, en plastique ou en aluminium qui s'évase vers la roue pour protéger les doigts. Avec une rouelette à pizza, vous pouvez couper une base de pizza dans la pâte et, lorsque la pizza est cuite, vous pouvez la couper en tranches avec. À distinguer de la roulette coupe-pâte. [MOT]
Rouleau-couperet (m.)
Sécateur de vendange (f.)
On peut récolter des raisins avec une serpette de vendange ou avec un sécateur de vendange. Ce dernier produit une coupe beaucoup plus agréable que la serpette. Les ciseaux ont deux lames étroites (environ 1 cm) avec une coupe droite; les bras peuvent être en métal ou en bois autour d'une plaque métallique. Ils sont maintenus ensemble par un anneau au bas d'un bras qui peut être attaché autour de l'autre bras. Il y a un ressort entre les bras. Pour les ciseaux qu'on utilise en cuisine et à table, voir aussi ciseaux à raisin. [MOT]
Tarière à digue (f.)
En cas de nécessité, pour évacuer rapidement l’eau de pluie ou de dégel, on perce la digue à l’aide d’une sonde à tarière spéciale, la tarière à digue. L’outil consiste en une partie travaillante (diam. 5-15 cm) en forme de gouge ou de cône tronqué (1) fixée sur une tige métallique (longueur env. 180-320 cm; diam. env. 3 cm) pourvue d’un tourne-à-gauche de même matériau (env. 60 cm) (2). La plupart des modèles peuvent être allongés par des tiges que l’on emboîte l’une dans l’autre et que l’on fixe à l’aide d’un boulon avec écrou. La tige de la tarière à digue (env. 140-260 cm) est plus longue que celle de la sonde à tarière (env. 80-150 cm). [MOT] (1) Dans ce cas, on trouve souvent un crochet à une extrémité (cf. tarière à moyeu). (2) ''Landverbeteringen'' dans DAVID 1975a: 202, décrit une tarière à digue dont la poignée n’est pas fixée à l’extrémité de la tige. Celle-ci se prolonge et repose sur une poutre qui fait office de levier.
Tarière à moyeu (f.)
Ce texte concernant la tarière à moyeu ne peut être consulté qu'n en néerlandais.
Tarière d'accroissement (f.)
L'âge d'un arbre vivant peut être déterminé avec cette tarière d'accroissement. L'outil à main est principalement utilisé par le garde forestier, l'arboriculteur et le dendrochronologue. Plus d'information technique sur cet outil en version néerlandaise. [MOT]
Tarabiscot (m.)
Le texte concernant le tarabiscot (1) peut être consulté qu'en néerlandais. [MOT] (1) MASVIEL: 117. A défaut d'autre terme, nous retenons celui-ci, qui désigne souvent une moulure. Trusquin à filet est limité à une destination.
Taraud à métal (m.)
Tamis à cendre (m.)