ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 551 - 600 1,345 résultats trouvés
Equerre (f.)
Escoupe (f.)
Pelle large, légèrement concave, droite ou pointue. Il est en tôle d'acier. Généralement, la poignée courte se termine par une poignée en D. L'escoupe sert à déplacer du sable, du gravier, de la pierre concassée, du charbon (voir pelle de chauffeur) et autres. Voir aussi la pelle de maçon. [MOT]
Enfonce-clou (m.)
Avec l'enfonce-clou, vous pouvez enfoncer de petits clous sans marteau. Il se compose d'une tige creuse en métal avec mécanisme à ressort qui se colle dans une poignée en bois ou en plastique. Le clou est inséré dans la tige creuse. En donnant un coup ferme à la tête - qui est plus large et arrondie - à la main, l'ongle pénètre dans la matière en un seul mouvement. [MOT]
Equarrissoir (forgeron) (m.)
Etampe à oeil (f.)
Essoreuse à salade (f.)
Entailloir (m.)
Etrille (f.)
Pour panser les chevaux ou les vaches, on utilise une étrille. Les poussières et autres saletés séchées peuvent grâce à cet instrument être détachées en douceur de la peau. L’étrille sert en même temps à ouvrir les glandes sébacées du cheval (1). L'étrille est faite d'un peigne métallique de 2 à 8 dents courtes et trapues (env. 3 mm) et d'une poignée (env. 10 cm) ou d'une courroie servant à la tenir. La partie travaillante peut avoir différentes formes. Elle peut être composée de plaques dentelées fixées parallèlement sur une planchette ou un cadre métallique (env. 15 sur 10 cm); on tient le manche de l'outil ou on glisse sa main sous la sangle fixée au cadre. Il peut aussi s’agir d’une plaque semi-cylindrique dentelée des deux côtés ou, encore, de plusieurs anneaux dentelés fixés à une plaque ou à une latte transversale. De nos jours, il existe aussi des disques de caoutchouc garnis de picots souples. L’étrille peut être combinée avec un peigne à crinière dont les dents robustes sont nettement plus longues. A...
Faux à gazons (f.)
La faux à gazons (1) est un outil à fer (env. 25 sur 12 cm) demi-circulaire, fixé perpendiculairement à un manche de bois avec poignée au moyen d’une douille (env. 100 cm).La faux à gazons sert à récolter les gazons dans la lande. Les mottes sont séchées au soleil et utilisées comme supplément de litière dans l’étable à litière profonde (2), de manière à bien absorber les résidus liquides. Contrairement à la faux, avec laquelle on coupe, la faux à gazons hache. [MOT] (1) Pas de dénomation propre. (2) Etable de Campine (B) dans laquelle le sol où se trouvent les vaches est situé env. 75-100 cm plus bas que le niveau normal. Le fumier s’accumule sous les pieds du bétail pendant tout l’hiver.
Etriche (f.)
Certains outils très tranchants ne sont pas aiguisés (uniquement) à l'aide d'une pierre à aiguiser mais (également) à l'aide d'un morceau de bois tendre. Le paroir de sabotier ou la rouanne de sabotier s'affûtent avec un morceau de saule d'une soixantaine de centimètres. L'étriche avec laquelle l'agriculteur aiguise sa faux est un morceau de bois - souvent du peuplier - allongé (environ 40-65 cm/5-8 cm) dont une extrémité plus étroite sert de poignée. Il n'est pas rare que l'étriche soit fixée sur le manche de la faux, à l'aide d'une cheville en bois. Lors de l'aiguisage, l'étriche est souvent humidifiée (voir pierre à aiguiser) et parfois saupoudrée de sable. [MOT]
Etau à main (m.)
Etire (f.)
Une etire a une lame rectangulaire (environ 10-15 cm de long) en pierre - généralement en ardoise - en métal ou en verre (1), dont un côté long fait saillie dans un manche en bois qui doit être saisi à deux mains. Le tanneur utilise l'etire pour étirer, lisser, polir et expulser l'humidité du cuir. [MOT] (1) Voir SALAMAN 1986: 313.
Faubert (m.)
Etampe (maréchal-ferrant) (f.)
Etampe à pincette (f.)
Etampe à queue (f.)
Etanchoir (m.)
Faux (f.)
On peut utiliser la faux pour récolter le foin et le grain et pour couper les mauvaises herbes. On utilise un modèle différent en fonction du but recherché. Une faux est constituée d'une longue lame (environ 40-100 cm) en acier légèrement courbée, à dos large et à pointe, et d'un long manche (environ 150-200 cm) de bois ou de fer. Lame et manche sont reliés entre eux à l'aide d'un anneau et d'un coin ou d'une vis, afin de pouvoir démonter facilement la lame pour son battage (voir marteau à battre les faux) et régler l'angle entre le manche et le fer. Le manche peut être droit, en forme de S (1) ou de Y (2), sans poignée ou avec une ou deux poignées réglables. Une étriche est parfois fixée sur le manche droit. Pour le fanage, on utilise une faux avec un arceau de bois ou de fer qui entraîne l'herbe coupée. Cette faux sert également à couper les mauvaises herbes. Pour travailler dans le sous-bois, on donne la préférence à une lame courte (ca. 40 cm) sans arceau. Pour récolter le grain, on utilise une faux avec un...
Fendoir de diamants (m.)
Le diamantaire fend le cristal de diamant avec ce fendoir de diamants. L'outil en acier peut être de différentes tailles et poids. Il est de forme rectangulaire, environ 3 sur 10 cm et pèse environ 70 g. La lame ne doit pas être tranchante car elle doit se fendre et ne pas couper. Avant de fendre, une coupe est faite dans la pierre avec un diamant tranchant ou un laser. L'encoche doit être en forme de V. Ensuite, le fendoir de diamants est placé contre l'un des côtés en pente de la saignée. Avec le marteau fendeur, une barre de fer de 20 à 30 cm ou un marteau en bois, vous donnez un petit coup au fendoir pour diviser la pierre en deux morceaux. Le but est de donner au diamant brut une bonne forme, afin qu'il puisse ensuite être scié et / ou coupé. [MOT]
Fer à glacer (cuisinier) (m.)
Ustensile de cuisine en fonte composé d'une assiette ronde (environ 5-8 cm de diamètre; environ 1-3 cm d'épaisseur), attachée au milieu à un long manche courbé (environ 40 cm), avec ou sans manche en bois. Lorsque le glacier est chauffé au rouge au gaz ou au feu, il peut être utilisé pour dorer le dessus de plats à gratin ou de desserts sucrés avec une croûte croustillante ou une couche de caramel.Le fer à glacer est presque impossible à distinguer du fer à repasser les chapeaux, un outil similaire qui a été chauffé sur le poêle et utilisé pour repasser l'intérieur des chapeaux. [MOT]
Fer à ballonner (support) (m.)
Fer à gaufre (m.)
Fêle (f.)
La fêle du souffleur de verre ne doit pas être confondu avec la soufflet de bouche, qui est utilisé dans le ménage pour allumer le feu de la cheminée ou la chalumeau de l'orfèvre.
Fer à beignets (m.)
Le fer à beignets
Fendoir (vannier) (m.)
Fer à croque monsieur (m.)
Enfumoir (m.)
Faucille (f.)
Outil à lame en forme de croissant ou légèrement, dont le tranchant est parfois pourvu de petites dents, et dont la longueur varie de 20 à 60 cm; la lame est fichée dans une poignée au moyen d'une soie. La faucille est utilisée pour récolter le grain, couper l'herbe etc. Généralement, on tient les tiges de la main gauche tandis qu'on les coupe de la droite. L'outil agit alors par frottement; la percussion existe toutefois aussi (1). Exceptionnellement, on utilisait une faucille dentée pour couper une motte de beurre dans toutes les directions afin de la débarrasser des pailles et poils éventuels (2). La faucille japonaise est un outil à lame plus ou moins droite, relativement courte (environ 15-20 cm) en acier feuilleté, fixée perpendiculairement à un manche de 30-40 cm. Le tranchant acéré est légèrement concave; le dos est rond et relativement large (environ 2-6 mm). La variante légère (environ 150 g) est utilisée pour couper l'herbe et récolter le riz; la variante plus lourde (environ 500 g) est quant à elle...
Fer à papillotes (m.)
Fer à glacer (repasseuse) (m.)
Fer à marquer la tourbe (m.)
Ce texte concernant le fer à marquer la tourbe (1) ne peut être consulté qu'en néerlandais. (1) Dénomination propre inconnu.
Fer à joints (m.)
Fer à hosties (m.)
Fer à joints (m.)
Emporte-pièces (m.)
Des trous de différentes tailles peuvent être réalisés en cuir à l'aide d'un emporte-pièces, c'est-à-dire un tube métallique avec des arêtes vives. Le diamètre varie de quelques millimètres à quelques centimètres. Un morceau de cuir est posé sur un support en bois, plomb ou cuivre afin de ne pas abîmer le bord. L'emporte-pièces est ensuite placé là où le trou est souhaité et frappé avec un marteau. Il faut donc ses deux mains; cela peut être évité pour les petits trous avec la pince emporte-pièces. Voir aussi perce-bouchon. [MOT]
Ferretier (m.)
Marteau forgé trapézoïdal lourd (env. 1,4-2 kg) avec tête de frappe plate ou légèrement convexe et manche court (env.20-25 cm). Le maréchal-ferrant forge généralement des fers à cheval avec un marteau à forger. En revanche, dans certaines régions de France, ce marteau spécifique, le ferretier, est utilisé. Sa tête trapézoïdale le rend exceptionnellement similaire au marteau de tailleur de limes. [MOT]
Fermoir de tourneur (m.)
Ce fermoir est l'un des burins les plus couramment utilisés du tourneur et sert à lisser une pièce sur le tour. [MOT]
Fer à friser (m.)
Fer à repasser (plein) (m.)
Fer creux à braises (m.)
Fer creux à lingot (m.)
Fer d'embossage (m.)
Fer pour souches (m.)
Le fer pour souches (1) de l'osiériste. Plus d'information technique sur cette page en version néerlandaise. [MOT] (1) Pas de dénomination propre.
Fer à polir (m.)
Fer à marquer (m.)
Outil avec lequel les objets ou les animaux (et dans le passé les humains) (1) étaient marqués par brûlure. Il s’agit d’un cachet en métal (env. 3-10 cm) se terminant par une ou deux poignées fixées à une tige. Le fer peut aussi se composer de lettres indépendantes que l’on réunit à l’aide d’une vis dans un cadre ou que l’on coince dans une pince. En raison de la chaleur, les poignées et la tige sont généralement longues (jusqu’à env. 50 cm). La marque appliquée au fer chaud est plus grande que celle qui est frappée et peut tenir lieu de marque de propriété, de fabrication ou simplement d’ornement. Aujourd’hui, elle est souvent remplacée par le cachet humide à l’encre ou à la peinture. [MOT] (1) En Belgique, le marquage des êtres humains n’a été aboli qu’en 1849 (DE WIN P.).
Fer à balloner (main)/Fer à coque (main) (m.)
Les cordonniers utilisent le fer à balloner pour appliquer une pression à l'intérieur d'une chaussure lorsque quelque chose doit y être collé. Le fer à balloner manuel ne doit pas être confondu avec le poignard d'entraînement et le repoussoir. Voir aussi le fer à balloner (support). Plus d'information technique sur cette page en néerlandais. [MOT]
Fer à filet (m.)
Feuilleret (m.)
Filet (relieur) (m.)
Fer à chauffer (m.)