ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 451 - 500 1,326 résultats trouvés
Truelle de plâtrier (grand) (f.)
Truelle de plâtrier pour finition (f.)
Triboulet (m.)
Utinet (m.)
Clé à fusible type DIAZED (f.)
Plus d'informations technique en version néerlandaises. Voir aussi la pince pour fusibles. [MOT]
Clé polygonale (f.)
Clé à oeil double 12 faces à l'extrémité d'une tige en forme d'arc. La forme de cette tige permet de desserrer et de serrer des écrous difficiles à atteindre. La clé polygonale est disponible en différentes tailles (10-22 mm). [MOT]
Cloutière (f.)
Coeur (m.)
Le coeur se compose d'un tuyau métallique pointu (diamètre environ 0,5-1 cm), avec une poignée, pour couper des cercles, des cœurs, etc. Le coeur est pressé sur le sabot, jamais battue comme l'emporte-pièces du maroquinier. [MOT]
Cochoir (m.)
Clé pour patins à roulettes (f.)
Coin à fendre (m.)
Le coin à fendre (1) (1) Egalement ébuard pour le coin de bois (N.L.I.).
Compas de charron (m.)
Le compas de charron est un bloc de bois à six côtés avec trois points de fer dans chaque plan. Ce compas sert à marquer le diamètre des moyeux afin de tourner et percer le bois. [MOT]
Compas à verge (m.)
Compas à ressort (m.)
Coin à manche (m.)
Ce texte concernant le coin à manche ne peut être consulté qu'en néerlandais.
Colombe (f.)
Coupe-papier (m.)
Couteau en métal, en bois, en os, en ivoire ou en plastique (environ 20-25 cm de long), généralement en une seule pièce, avec une lame plate et étroite (environ 0,5-1 cm) qui se rétrécit vers l'extrémité. Le bord n'est pas net et la pointe est relativement émoussée. Avec un coupe-papier, vous pouvez facilement couper des enveloppes et des livres ouverts; il est inséré respectivement dans le pli de la couverture ou entre deux feuilles non découpées d'un livre puis découpé le long du pli. Parfois, le coupe-papier est équipé d'un couteau de poche à l'autre extrémité. Un autre modèle de coupe-papier a une lame tranchante comme un rasoir (environ 3 cm) dans un manche en plastique rectangulaire, qui ne dépasse pas 4 mm. Ce type de coupe-papier ne doit pas être confondu avec le plioir. [MOT]
Coupe-paille (m.)
Un coupe-paille permet de couper du foin pressé (voir aussi scie coupe-foin). Qu’ou on peut ensuite manier à l’aide d’une fourche à gerbes. Il présente une lame plate dont la partie tranchante est creusée en son centre d’une incision en forme de V (1); un repose-pied est fixé perpendiculairement sur la lame ou la (longue) douille. Le manche de bois (env. 100 cm) est droit. A distinguer de la molette à gazons. [MOT] (1) Il existe aussi des modèles à double incision en V. Selon SELLENS: 268, il pourrait aussi s’agir d’une molette à gazons.
Coupe-pomme (m.)
Le coupe-pomme est un ustensile de cuisine pour évider une pomme et la diviser en quartiers en même temps. Les pales (8 à 14) reposent comme des rayons dans une roue (environ 10 cm de diamètre), avec la perceuse comme moyeu. Le cadre circulaire en aluminium a deux poignées. Le coupe-pomme est placé sur une pomme et poussé vers le bas.Voir aussi le coupe-ananas. [MOT]
Coupe-légumes (m.)
Coupe-légumes
Coupe-fromage (m.)
Voir aussi le couteau à fromage et le couteau à couper le fromage.
Coupe-ceinture de sécurité (f.)
Coupe-ongles (m.)
Couteau de poche (m.)
Couteau de pêche pliant (m.)
Couteau de boucher (m.)
Les plus gros morceaux de viande sont coupés et façonnés avec un couteau de boucher. Un couteau de boucher a une lame longue (environ 25-35 cm) et robuste avec une coupe qui est pliée vers l'extrémité, se terminant par une pointe acérée. Le manche en bois ou en plastique a une forme telle que la main ne peut pas glisser lors de la coupe. [MOT]
Couteau de chaleur cintré (m.)
Outil avec lequel - tout comme avec le couteau de chaleur - l'humidité est éliminée des chevaux fortement en sueur. Il a une lame métallique allongée (environ 20 sur 5 cm), qui est courbée dans le sens de la longueur et attachée à angle droit à une tige droite. Un élastique est également fixé sur le dessus, qui dépasse d'un côté long (environ 1 cm). A distinguer de la raclette à vitres. [MOT]
Couteau de chaleur (m.)
Le couteau de chaleur est constitué d'une bande de métal flexible - parfois en plastique - (environ 50 cm sur 4 cm), avec une poignée aux deux extrémités (1). Il sert à essuyer l'humidité des chevaux très en sueur.Voir aussi le couteau de chaleur cintré. [MOT](1) Une lame de faux abandonnée était souvent utilisée pour cela (ex: `` Nouveau dictionnaire universel des arts et métiers '': s.v. couteau).
Couteau de chasse pliant (m.)
Couteau de plongée (m.)
Couteau de marin fermant (m.)
Couvercle à égoutter les pommes de terre (m.)
Ustensile de cuisine utilisé pour égoutter les légumes chauds. Il se compose d'une plaque perforée en aluminium ou en acier inoxydable en forme de demi-cercle, à laquelle une poignée est fixée. D'une main, le couvercle de vidange est maintenu sur le bord du pot tandis que l'autre main est inclinée. Certains modèles ont une poignée coulissante avec des crochets, de sorte que le couvercle du drain s'adapte à des pots de différentes tailles. [MOT]
Couvert de voyage (m.)
Si vous avez besoin d'un couteau et d'une fourchette pour une utilisation en voyage, les couverts de voyage sont une bonne solution. Il se compose d'un couteau et d'une fourchette à manger, qui sont maintenus ensemble pendant le transport en les faisant glisser ensemble, en les reliant avec un fermoir ou en les mettant dans une pochette. Dans certains cas, il est également possible de stocker une cuillère à soupe (1). Voir aussi le couteau de camping et le couteau de poche. [MOT] (1) Par ex. "Richard Abr. Herder Stahlwaren- und Werkzeugfabrik'': 189.
Couteau pour ballots de paille (m.)
Couteau servant à couper les cordes liant les ballots de foin ou de paille en tirant l’outil vers soi. Le couteau pour ballots a une lame triangulaire – souvent fait d’une dent de barre de coupe – maintenu dans un manche de bois. Dans le même but, on utilise aussi d’autres couteaux, parfois pliants, comme la serpette de jardinier. Voir aussi couteau à gerbes. [MOT]
Craie de tailleur (f.)
Craie sous forme de bloc carré plat (de 5 sur 5 cm; épaisseur environ 0,8 cm) pour bien marquer les ajustements. Il se décline en différentes couleurs (blanc, jaune, rouge et bleu), ne déteint pas sur les mains et se tapote facilement. Parfois, la craie du tailleur est placée dans un porte-craie, avec un bord tranchant pour aiguiser la craie (1). [MOT] (1) Voir MIDGLEY & LAWTHER: 280.
Couteau pour plaques de plastique (m.)
Coutre (tonnelier) (f.)
Le coutre du tonnelier
Crible pour le grain (m.)
Une fois que le grain a été battu avec le fléau et que la paille a été enlevée, les grains, les paillettes, les mottes, la paille courte, les pierres et autres impuretés restent ensemble. Certaines impuretés sont éliminées à l'aide du crible pour le grain. En secouant le tamis d'avant en arrière, les grains tombent à travers, laissant derrière eux des paillettes et de la courte paille. Le crible pour le grain est également utilisé pour séparer les paillettes de la poussière / du sable (1). L'ouvrier du lin utilise également un tamis à grains pour séparer la graine de lin de l'ivraie après le battage (voir la macque). Le crible est un grand tamis rond (diamètre 50-100 cm) (2) avec 2-3 anneaux en bois (hauteur environ 10-20 cm) entre lesquels un fond plat perforé en métal (zinc) ou cuir (3) est serré. Dans ce dernier, les petits trous ronds ou allongés (diam. 1-2 mm; entraxe environ 4 mm) (4) sont poinçonnés avec un emporte-pièces. Le centre du fond du tamis est souvent décoré d'une figure,...
Coutre (à fendre) (m.)
Le coutre à fendre est un outil à main entièrement métallique pour fendre des bûches courtes. C'est un fer rectangulaire (20-50 / 5-10 / 0,5-1,5 cm) dont un côté long est pointu et l'autre est prolongé par une tige co-plane (environ 10-15 cm) qui sert de poignée. L'artisan, par exemple le sabotier ou le tonnelier, place l'outil sur la section transversale de la pièce à fendre et le frappe avec une batte de fendeur. Le coin à fendre est principalement utilisé pour fendre de longues pièces horizontales, contrairement au coutre à fendre et au coin à manche. [MOT]
Croc à chaîne (m.)
Le croc à chaîne est un crochet en fer d'environ 80 cm de long avec une poignée en T ou anneau, avec lequel des chaînes lourdes (d'ancrage) peuvent être transportées sur des navires ou dans le port, par exemple lors d'un contrôle. Lorsque, lors de la mise à l'eau d'un bateau, le bateau est arrêté au moyen d'une chaîne, le travailleur au cabestan attrape cette chaîne au moyen de deux crocs à chaîne plus courts (1). [MOT] (1) FROST: 140.
Crayon (m.)
Curette de drainage (f.)
Pour poser des tuyaux de drainage, il faut d’abord creuser une tranchée d'une ou deux bêches de profondeur avec une bêche de jardinier et un louchet. Après avoir retiré la terre meuble que ce dernier n'a pu enlever avec la pelle de maçon, parfois avec une sorte de curette de drainage plat, on approfondit la tranchée à l’aide d’une bêche de fond. Enfin, on égalise à l'aide de la curette de drainage, le fond de la tranchée, très soigneusement et selon la pente exigée, de manière à pouvoir y poser les tuyaux (voir posoir); pendant cette opération, le travailleur est debout à côté de la tranchée. La curette de drainage se compose d’un fer concave (env. 25-35 cm de long et env. 8-11 cm de large) qui s’élargit légèrement du côté du tranchant (1). Cette partie travaillante est fixée selon un angle aigu (env. 45°) ou obtus (env. 135°) à un long manche de bois (env. 140-300 cm) au moyen d’une douille. Parfois le manche est fixé au milieu du fer et il existe aussi des modèles réglables (2). [MOT] (1) Larousse agricole:...
Cultivateur (à main) (m.)
Outil de jardinage composé d’un manche en bois généralement long de 130-150 cm (1) et de trois à cinq dents (toujours en quantité impaire) de fer courbées servant à ouvrir et à remuerr le sol. La partie travaillante (env. 10 à25 cm large) peut être fixe ou interchangeable. Dans le dernier cas, on peut choisir le nombre de dents. Les pointes de ces dernières sont aplaties en forme d’ovale ou de triangle. Contrairement à la binette, le cultivateur à main permet, par des mouvements de traction, de ramener vers le haut le sous-sol durci et de l’ameublir au moyen de ses pointes aiguës et aplaties. La dent centrale d’un cultivateur à main est un peu plus courte que les autres, ce qui facilite l’émiettement des mottes. A distinguer de la griffe de jardinier à manche long qui est plus étroite et sert surtout à émietter le sol en surface. Voir aussi cultivateur à tirer et bineuse à main. [MOT] (1) Selon JACKSON: 339, le manche peut aussi être court (25-90 cm).
Curoir (m.)
Cuillère mesureuse (f.)
Cuillère de sabotier (f.)
Cuiller en bois (f.)
Damet (plombier) (m)
Décapsuleur (m.)
Le décapsuleur est un ustensile de cuisine qui peut être utilisé pour ouvrir une bouteille fermée avec un bouchon couronne. Il s'agit d'un petit objet métallique (environ 10 cm) avec une tige droite et une extrémité large, évasée et plate avec un évidement. Côté tige, la découpe est généralement pourvue d'une protubérance qui peut facilement être accrochée sous le capuchon de couronne. Déplacer le décapsuleur vers le haut tirera le capuchon de la couronne de la bouteille. L'ouvre-bouteille pour bouchon couronne peut également faire partie d'autres ustensiles de cuisine tels qu'un tire-bouchon, un ouvre-bocal pour couvercles à vis, une pince à bouchon fileté, une perce-boîte ou un ouvre-boîtes. Dans un ouvre-boîte avec une lame tranchante et allongée et une pointe de pointe, un évidement lobulaire a été réalisé sur un côté de la lame avec une pointe à accrocher sous le capuchon de couronne. Le décapsuleur est souvent utilisé comme cadeau promotionnel et peut ensuite être combiné avec un stylo à bille, un briquet,...
Cultivateur à tirer (m.)
Avec le cultivateur à tirer manuellement (1), le sol est soulevé à une assez grande profondeur (environ 7-15 cm) et ouvert et les mauvaises herbes qui y poussent sont relâchées. Il est également utilisé pour casser les mottes. La partie travaillante, généralement réglable en largeur, est constituée d'un nombre impair de dents de fer courbes avec une pointe triangulaire. Il est vissé sur une poignée en fer d'environ 120 cm dont l'extrémité (environ 25 cm) est pliée et présente une barre transversale (environ 35 cm). Voir aussi le cultivateur à main. [MOT] (1) Il existe également des cultivateurs traînés qui sont tirés par un cheval.