ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 301 - 350 1,298 résultats trouvés
Pelle d'infanterie (f.)
La pelle militaire d'infanterie
Pince à anguille (f.)
La pince à anguille
Pince à décacheter les bouteilles (f.)
(1) (1) ARMINJON & BLONDEL: 85.
Pince à ferrer les lacets (f.)
Le cordonnier met le ferret sur les lacets avec cette pince pour éviter qu'il ne s'effiloche et pour faciliter l'enfilage. Les mâchoires sont légèrement creusées pour la rondeur du ferret.  Voir aussi le sertisseur à lacets. [MOT]
Pince à naseau (f.)
Lorsqu'un taureau n'est pas bagué, l' éleveur peut le tenir en respect à l'aide d'une pince à naseau. Il place les tenailles de part et d’autre de la cloison nasale de l’animal et ressere les bras. Le taureau est alors obligé de garder la tête immobile pour éviter la douleur. Les mâchoires de ces tenailles sont larges et arrondies. Elles se terminent par deux boules de manière à ne pas blesser le taureau. Chaque bras se termine par un œil dans lequel l’éleveur peut faire passer une corde.Un autre modèle consiste en deux leviers du troisième genre sur lesquels glisse un anneau pour serrer ou deserrer les mächoires.Voir aussi bâton conducteur. [MOT]
Pince à griffes (f.)
Pendant la chirurgie, le médecin peut tirer certaines parties du corps vers lui avec une pince à griffes. Les mâchoires se terminent par des crochets pointus orientés vers l'intérieur qui s'emboîtent comme deux bidents. Souvent, ces pinces peuvent être verrouillées dans différentes positions au moyen d'un support et de crochets. Les deux parties peuvent être facilement démontées pour le nettoyage. [MOT]
Pince à patisserie (f.)
Le boulanger ou le client prend les pâtisseries du comptoir avec une cuillère ou avec une pince à pâtisserie. Ses mâchoires sont 3 à 5 cm de large et parfois ouvertes. Les pinces se ferment autour de la pâte lorsque les bras sont fermés. Les bras ne sont pas croisés. [MOT]
Pince à sonder (f.)
Pince avec laquelle le maréchal-ferrant examine les sabots malades et douloureux. La douleur peut survenir au niveau du sabot parce que les changements de forme des parties cornées exercent une pression sur les parties qui s'y trouvent et parce que les parties internes du sabot sont enflées et exercent donc une pression directe sur les nerfs du sabot. La pince à sonder est une assez grande pince (environ 30 à 40 cm de long) avec une mâchoire qui peut s'ouvrir largement pour que le sabot puisse les séparer. Les mâchoires ont une section transversale rectangulaire ou ronde et ont des goujons à l'extrémité. Les différentes parties du sabot sont pincées; Sur la base de la réaction du cheval, on peut déterminer l'endroit douloureux. [MOT]
Pince à lessive (f.)
Avec une pince à lessive, on pouvait retirer le linge chaud de la bouilloire en sécurité.Elle était généralement en bois (de hêtre) car il ne tache pas, est léger et bon marché. Les pièces métalliques telles que le pivot ou le ressort étaient souvent en cuivre, car les pinces ne pouvaient certainement pas rouiller. Cependant, il existe également des pinces à linge en fer et en caoutchouc ou en plastique. [MOT]
Pince à mâchoires parallèles (f.)
Avec la pince à mâchoires parallèles, vous pouvez serrer du métal plat ou du fil métallique sans l'endommager. Les mâchoires restent toujours parallèles de sorte que même avec un matériau épais, toute la force est répartie sur toute la mâchoire. Les dents sont à plat sur le matériau. Des ressorts sont montés dans les pieds pour ouvrir la pince. Certaines pinces sont équipées d'une pince coupante. [MOT]
Pince d'agriculteur (f.)
Outil composé utilisé lors du placement de clôtures à poteaux de bois. On y distingue deux mâchoires pointues, un marteau, un fort crochet pour arracher les cavaliers et un coupe-fil. [MOT]
Pince de plantation (f.)
Pince dont les deux mâchoires creuses - elles ont parfois la forme de fers de bêche ou de truelle - se ferment lorsque les bras sont poussés l'un vers l'autre. Un modèle particulier (de l'armée?) est actionné par une poignée. La pince de plantation sert avant tout, comme le transplantoir, à planter des bulbes ou des plantes dont les racines ne peuvent être exposées à l'air. On enfonce les mâchoires fermées dans le sol meuble, on retire la motte et on la fait tomber en ouvrant la pince. Un modèle plus grand (environ 120 cm) permet de creuser des trous étroits et profonds. La distance entre les mâchoires fermées comporte environ 15 cm; elles sont épaisses de 3 mm. Pour creuser, on enfonce la pince à demi ouverte dans le sol, on pousse les bras l'un vers l'autre et on retire la terre. On peut creuser jusqu'à un mètre de profondeur. Cette pince était entre autre utilisée pour planter les poteaux de bois des lignes électriques et téléphoniques. Pour place les bornes, on utilisait aussi la sonde à tarière. Cf. également...
Pince lève-soupapes (f.)
Dans un moteur à essence, des ressorts maintiennent les soupapes fermées. Si vous souhaitez travailler sur ces valves, vous devez maintenir le ressort comprimé. Pour avoir les mains libres, on utilise une pince lève-soupapes. Ses mâchoires sont fourchues pour s'adapter à la tige de la valve. La bouche s'ouvre lorsque vous appuyez sur les bras. Dans certains modèles, les mâchoires restent toujours parallèles les unes aux autres. Une crémaillère et un crochet l'empêchent de se fermer. Cette pince est à distinguer de la pince à cosse de batterie. [MOT]
Pince emporte-pièces (f.)
Voir aussi l'emporte-pièces, la pince emporte-pièces à boutonnières et la pince à emporte-pièce pour métal.
Pince motoriste (f.)
La pince motoriste vous permettent de tenir, serrer ou desserrer quelque chose. L'un des bras peut être déplacé latéralement pour obtenir une plus grande largeur d'ouverture. Ces pinces sont souvent dans le sac avec des outils dans la voiture. [MOT]
Pince pour agneaux (f.)
Pince pour attacher les queues et les testicules des agneaux. Les mâchoires de ces pinces se composent de quatre broches. Avec cela, l'éleveur peut ouvrir un élastique et le placer autour de la queue ou autour du scrotum de l'agneau pour l'attacher. La partie après l'élastique meurt finalement en raison d'un manque de circulation sanguine. [MOT]
Pince monseigneur (f.)
La pince monseigneur
Plane à écorcer (f.)
La plane à écorcer
Plane à parer (f.)
La plane à parer du tonnelier
Plantoir (m.)
Outil à main consistant en un manche de bois ou de fer (env. 25-70 cm) se terminant par une (1) ou plusieurs pointes (2). Elles peuvent être de bois, revêtu de fer, ou entièrement de métal. La poignée, en forme de L, de D, de T ou à boule (3), peut être de bois, de plastique ou de fer. Certains (petits) modèles sont entièrement fabriqués en aluminium et combinés avec un déplantoir (4). Les plus grands modèles sont parfois pourvus d’un repose-pied (5). Un modèle particulier, pour lequel nous proposons le nom de "planche à semer", se compose d’une planche de bois à laquelle ont été fixées d’un côté une série de pointes en bois à distance égale et pourvue, du côté opposé, d’un manche en bois droit (6). Le plantoir est utilisé pour réaliser des trous de plantation de profondeur égale au potager (ou au champ). Contrairement au transplantoir, il n’ôte pas de terre mais creuse en pressant celle-ci. Le plantoir double (ou multiple) permet de faire plusieurs trous à distance égale. Il suffit pour cela de...
Planche à choucroute (f.)
Grande planche à choucroute (1), environ 1 m de long et 30 cm de large, avec laquelle vous pouvez trancher des demi-choux en petits morceaux pour la préparation de la choucroute. Elle possède plusieurs couteaux de rabotage obliques par rapport à l'axe d'une grande planche. Un récipient en bois sans fond dans lequel le demi-chou est placé, glisse sur la trancheuse. [MOT] (1) BRETON: 704.
Plane droite (f.)
La plane droite
Plane à queue (f.)
La plane à queue du tonnelier
Pince pour couper et démanteler les tubes isolés (f.)
pince pour couper et démanteler les tubes isolés (f.)
Poêlon à becs (m.)
Le poêlon à becs
Plane creuse (f.)
La plane creuse
Planette (f.)
Pour plus d'information technique sur la planette du vannier on peut consulter cette page en version néerlandaise. [MOT]
Posoir (m.)
Après avoir nivelé soigneusement la tranchée de drainage avec une curette de drainage, le draineur, debout au bord ou au-dessus de la tranchée, y laisser descendre les tuyaux et les dépose à l’aide d’un posoir. Le posoir se présente comme une barre de fer courbée perpendiculairement ou en forme de C (env. 20-30 cm) reliée par une douille à un long manche de bois (env. 180-230 cm). La pièce de fer est introduite dans le tuyau de drainage (diamètre extérieur env. 7-10 cm; longueur env. 30 cm). Pour placer des tuyaux de drainage reliés par une bague, on utilise un modèle analogue (1) pourvu de deux disques dont l’un s'introduit dans la bague et l’autre, plus grand, la retient. La distance entre les deux équivaut à la moitié de la largeur de la bague, afin que cette dernière empiète sur les deux tuyaux. Parfois, il n’y a qu’un seul disque, le petit. Dans ce cas, la distance entre le disque et le coude est égale à la moitié de la largeur de la bague. [MOT] (1) P. ex. LECLERC dans DAVID 1975: 135.
Porte-allumettes pyrogène (m.)
Pot en pierre (environ 10 cm de diamètre; environ 10 cm de haut) sous la forme d'un cône ou d'une sphère tronquée (environ 7 cm de diamètre), avec un extérieur strié horizontalement ou rugueux le long duquel une allumette est frappée pour le faire prendre feu (1).Au sommet du pot, il y a une cavité dans laquelle les allumettes sont placées debout. Une soucoupe (environ 13 cm de diamètre) a été placée sous la marmite convexe pour y placer les allumettes brûlées. [MOT](1) Cela ne fonctionne qu'avec les allumettes que les gens utilisaient auparavant; Les allumettes de sécurité d'aujourd'hui ne prendront pas feu s'ils sont caressés sur les côtes.
Presse à briquette (f.)
La presse à briquettes est une pince pour comprimer la pâte à papier en briquettes rectangulaires, qui servent de combustible pour le feuLes modèles ménagers se composent d'un récipient rectangulaire en fer, qui est rempli de papier et de carton déchiquetés, qui ont été trempés dans l'eau. Une grille de fer assortie est placée dessus et pressée fermement en appuyant sur un levier de deux supports latéraux ensemble. Une fois la briquette formée, elle peut être pressée à la main par le bas.Selon le même principe, il existe également des presses pour comprimer de la sciure de bois et des copeaux de bois. [MOT]
Polka (f.)
La polka est un outil à main relativement léger (1,7 à 2,5 kg) avec un ou deux taillants horizontaux pour travailler les pierres plus tendres. Souvent utilisé pour le travail de surface des panneaux et des reliefs. [MOT]
Rabot à arondir japonais (m.)
Le rabot à arondir japonais (1). (1) Pas de dénomination propre.
Queue de cochon (f.)
La queue de cochon est un alésoir (environ 10-15 cm de long) avec une lame demi-cône et une poignée en T et ressemble à une petite tarière à moyeu. Le plombier utilise cet outil à main pour agrandir les trous dans les tuyaux en plomb ou pour éliminer les bavures et les bords inégaux. [MOT]
Rabot à délarder (m.)
Rabot à délarder
Racle de cantonnier (m.)
Pour gratter dans l’étable la rigole courant derrière les stalles, on utilise une racle de cantonnier. La largeur de la partie travaillante est plus ou moins égale à celle de la rigole. L’outil est parfois utilisé pour nettoyer l’écurie ou le poulailler ou encore pour rassembler en rue les déjections des animaux de trait ou la boue. La racle de cantonnier se compose d’une planche de bois (1) ou, le plus souvent, d’une plaque d’acier (env. 15-50 cm sur 15 cm) pourvue ou non d’une partie supérieure courbée dans le sens de la largeur (env. 4 cm) et d’une douille; exceptionnellement, on trouve au centre de la lame un arceau avec douille. Un manche d’environ 150-180 cm s’emboîte dans cette dernière. Dans le catalogue de J.C. Tissot (2), on trouve un outil similaire constitué d'une planche (ca. 50, 60, 70 ou 80 cm) munie d'un bord de caoutchouc, dont l'orientation peut être modifiée. Le manche est réglable. Le jardinier s'en sert pour rassembler la boue etc. Voir aussi houe et serfouette. [MOT] (1) DURAND-CLAYE: 475. (2)...
Presse à croquettes (f.)
Appareil de cuisine pour presser les croquettes. Il a un boîtier cylindrique ou carré, généralement en plastique, avec une ou plusieurs saillies tubulaires au fond et une manivelle ou une tige qui agit comme un levier.La presse à croquettes est remplie de purée de pommes de terre et à l'aide de la manivelle ou d'une tige, une plaque est poussée vers le bas, la purée presse à travers la saillie tubulaire. De cette façon, une longue forme de saucisse est formée, qui est ensuite coupée en petits morceaux - de la taille d'une croquette.Sur certains modèles, il y a une planche de transport sur roues qui est glissée sous la presse et sur laquelle se terminent les croquettes pressées. [MOT]
Rabot rond (m.)
Le rabot rond (1). (1) Le gorget est un rabot rond étroit. Selon N.L.I. l'écouanne serait un rabot rond utilisé pour creuser la rainure dans laquelle se loge le canon du fusil.
Rabot courbe (m.)
Le rabot courbe (1) du tonnelier. (1) Dénommination propre inconnu.
Rabot transversal (m.)
Le rabot transversal (1) (2) est utilisé pour lisser de très petites surfaces qu'aucun autre rabot ne peut manipuler, ainsi que l'extérieur des portées. Son bloc ne se déplace pas dans le sens de son axe mais transversalement à celui-ci. Il peut s'agir d'un bloc ordinaire (environ 25/4/2 cm) avec les deux extrémités saisies par l'artisan, ou d'un bloc court avec deux poignées. La semelle peut être plate ou convexe en largeur. Aujourd'hui, le rabot transversal est souvent en métal. Avec ces outils, il est parfois possible de délarder (voir rabot à délarder) et de planifier des cadres; dans ce dernier cas, un guide peut y être attaché, de sorte que l'outil ressemble à un tarabiscot. Bien que le rabot transversal soit traité plus ou moins de la même manière qu'un vastringue, il existe une grande différence entre les deux outils. Après tout, sur le vastringue la lame et le bloc sont parallèles. Sur le rabot transversal, le ciseau est incliné, comme sur les rabots ordinaires (cf. guimbarde)....
Queue-de-rat (f.)
La queue de rat (1) est une lime ou une râpe de forme conique ou cylindrique. La première sert à affûter certaines scies à grandes dents, par exemple une scie de long, la seconde à nettoyer les petits trous ou arcs. [MOT] (1) Aussi ramasse (par exemple N.L.I.) pour indiquer la longue râpe cylindrique qui sert a élargir la cavité pour la baguette du fusil.
Râpe à deux mains (f.)
Râpe très longue (env. 120 cm; largeur jusqu'à 5 cm) avec les deux extrémités se terminant ou se collant dans une poignée.L'outil est manipulé par deux hommes lors du grillage de fer lourd chauffé au rouge. Par exemple, lorsque les essieux de véhicules étirés sont livrés en deux pièces et que le forgeron doit les souder ensemble à la bonne longueur pour le charron. [MOT]
Rainette de sabotier (f.)
(1) (1) "Rainette" désigne également la griffe de sabotier. L'usage est confus: rainette, rouanne, etc. sont souvent utilisés l'un pour l'autre même lorsqu'ils désignent des outils de sabotier.
Râpe à bois (f.)
La râpe à bois
Râpe de cordonnier (f.)
La râpe de cordonnier est une râpe rectangulaire (environ 2 cm de large; environ 20 cm de long) sans poignée, dont les deux moitiés râpent dans le sens opposé. Le cordonnier utilise cette râpe pour lisser et finir les semelles, les bords de semelle et les talons. Les côtés courts sont généralement arrondis; parfois un côté court est droit. Il existe également des modèles avec un côté rainuré en tant que fichier. Voir aussi la râpe d'intérieur. Se distingue de la râpe de maréchal. [MOT]
Râpe à pomme de terre (f.)
Râpe allongée (environ 50 cm de long; environ 20 cm de large), convexe avec des trous triangulaires assez grossiers percés avec lesquels les pommes de terre crues sont râpées. Il est coupé en demi-cercle sur un côté court; de l'autre côté court, il a une poignée. Les pommes de terre râpées ont été mélangées avec de la farine, des œufs et du bacon pour faire une sorte de crêpe. [MOT]
Rabot (m.)
Le rabot (1). (1) Le mot est souvent utilisé comme terme géneral au lieu d' "outil à fut". On parle de rabot à moulure, rabot cintré, etc.
Râteau à gazon (m.)
On utilise un râteau à gazon pour ratisser les feuilles et le gazon coupé. Il sert en outre à égaliser des surfaces semées (voir râteau de jardin) ou en tant que râteau-balai. Il s’agit d’un râteau dont le fer présente de 20 à 40 dents courtes (env. 10 cm), légèrement courbées, de fer, de caoutchouc ou de plastique, espacées de 2 cm environ. La partie travaillante (env. 40-100 cm de large), souvent surmontée d'un arceau, est fixée transversalement sur un long manche (env. 140-180 cm) de bois ou, parfois, d’aluminium. Un autre modèle possède environ 55 dents pointues (env. 7 cm) fixées à une traverse de bois qui bouge à l’intérieur d’un cadre métallique pourvu de deux roues. Quand on tire ce râteau, ses roues se soulèvent du sol et la partie travaillante ratisse tout sur son passage. Quand on le pousse, la partie travaillante se relève et l’ensemble roule sans peine. Voir aussi râteau à foin (à main). [MOT]
Rainette de charpentier (f.)
La rainette (1) de charpentier est un outil qui sert à marquer les poutres en y creusant une petite gorge. Il s'agit d'une lame d'acier (ca 3/10-15 cm) recourbée à angle aigu à son extrémité, dont le côté est tranchant. L'outil est souvent combiné avec un tourne-à-gauche. Celui-ci se trouve généralement à l'extrémité opposée mais parfois les fentes sont faites dans le fer lui-même (2); exceptionnellement, le tourne-à-gauche se trouve entre deux rainettes (3). Le charpentier utilise la rainette pour indiquer l'endroit où il doit scier, creuser une mortaise etc., parfois pour marquer les poutres. [MOT] (1) Le même terme désigne une sorte de double traceret, la griffe de sabotier, la rainette de maréchal, la rainette de tonnelier, qui se ressemblent. (2) Par ex. LOMBARD & MASVIEL: 117. (3) BISTON-BOUTEREAU-HANUS: 249.
Rase-galettes (m.)
Le rase-galette (1) est un ustensile de cuisine léger (environ 50 g) en bois qui a une lame (environ 20-24 cm de long) avec un dessous droit, qui est attachée à angle droit à un manche droit.Il est utilisé par ex. en Bretagne (France) pour étaler de la pâte sur une plaque allant au four pour cuire des crêpes. [MOT] (1) ARMINJON & BLONDEL: 84.
Ratissoire (f.)
La rattisoire (1) est un outil de jardinage dont le fer peut prendre différentes formes. Il est généralement rectangulaire (env. 10-16 cm de large), pourvu ou non d’un étrier et fixé au moyen d’une douille à un manche allongé (env. 140-160 cm), parfois légèrement courbé. Le fer peut aussi avoir la forme d’un croissant (2) ou de cœur (3). Les ratissoires sont généralement poussées, parfois tirées (4), mais dans les deux cas le fer reste parallèle au sol. Lorsque ces deux modes de fonctionnement sont combinés, le fer (env. 18 x 2,5 cm) est aiguisé des deux côtés (5). Au Niger (Afrique), la ratissoire est pourvue d’une poignée (6). La ratissoire est utilisée pour désherber les sentiers ou l’espace compris entre deux lignes de plantes (7). Contrairement à la binette, elle coupe, d’un léger mouvement heurtant, les racines des mauvaises herbes à faible profondeur, sans casser la terre (8). On peut ensuite ratisser les débris à l’aide d’un râteau de jardin. Voir aussi pelle-décolleteuse de betteraves et ratissoire avec...