ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 251 - 300 1,326 résultats trouvés
Pince à crêpe (f.)
Pince en plastique rare en forme de U (environ 10 cm de long) qui peut être fermée par pression. Par exemple, une crêpe peut être emportée puis consommée de cette manière. Elle se distingue de la pince à papier du photographe et de la pince à équeuter. [MOT]
Pince à emporte-pièce pour garde-boue (f.)
Pince à décacheter les bouteilles (f.)
(1) (1) ARMINJON & BLONDEL: 85.
Pince à coudre (f.)
Pince à sucre (f.)
Pince coupante de côté (f.)
Pince coupante de devant (f.)
Pince coupante (f.)
Pince pour fusibles (f.)
L'électricien utilise des pinces à fusibles pour installer et retirer les cartouches de fusibles. En fonction du type de cartouche - par exemple cartouche cylindrique, fusible en verre CEHESS, etc. - et donc également du nombre de volts, un modèle de pince différent est utilisé. L'outil se compose d'une pince en plastique, anciennement en bakélite (environ 20 cm) à mâchoires arrondies. Parfois, un manchon en caoutchouc est inclus pour manipuler les fusibles en verre. Pour les cartouches de fusibles lourds (jusqu'à 12 000 V) autrefois utilisées dans les petites usines de traitement (par exemple des appareils d'éclairage), une longue pince en bois (environ 115 cm) (1) avec des isolateurs en porcelaine sur les bras a été utilisée. La pince peut ou non être pourvue d'une mise à la terre sous la forme d'un câble. Voir également la clé à fusible type DIAZED. [MOT] (1) E & E: 353; mentionne que ces pinces sont disponibles en 2 tailles et montre également un autre modèle.
Pince pour tuiles (f.)
Parfois, le couvreur doit retirer un morceau de tuile pour l'installer. Il le fait souvent avec une truelle (voir la truelle de maçon), bien que ce ne soit pas un traitement idéal pour cet outil. Certains couvreurs utilisent donc des pinces qui ressemblent à de grandes tenailles. Cependant, la pince pour tuiles a des mâchoires plus étroites, qui ne se ferment pas complètement car une tige entre les bras les maintient à une certaine distance les uns des autres. Souvent, un bras se termine par un crochet afin que les pinces puissent être suspendues à une barre du toit lorsqu'elles ne sont pas manipulées. Voir aussi la pince à carrelage et la pince à couper le marbre. [MOT]
Pince monseigneur (f.)
La pince monseigneur
Pince motoriste (f.)
La pince motoriste vous permettent de tenir, serrer ou desserrer quelque chose. L'un des bras peut être déplacé latéralement pour obtenir une plus grande largeur d'ouverture. Ces pinces sont souvent dans le sac avec des outils dans la voiture. [MOT]
Pince pour incision annulaire (f.)
Pince Monier (f.)
Poche à douille (f.)
Poinçon à chaud (m.)
Poignée pour plat pyrex (f.)
Poinçon à marquer (m.)
Pointe de sculpteur (f.)
Polissoir (m.)
Plume à tracer (japonaise) (f.)
Racle de cantonnier (m.)
Pour gratter dans l’étable la rigole courant derrière les stalles, on utilise une racle de cantonnier. La largeur de la partie travaillante est plus ou moins égale à celle de la rigole. L’outil est parfois utilisé pour nettoyer l’écurie ou le poulailler ou encore pour rassembler en rue les déjections des animaux de trait ou la boue. La racle de cantonnier se compose d’une planche de bois (1) ou, le plus souvent, d’une plaque d’acier (env. 15-50 cm sur 15 cm) pourvue ou non d’une partie supérieure courbée dans le sens de la largeur (env. 4 cm) et d’une douille; exceptionnellement, on trouve au centre de la lame un arceau avec douille. Un manche d’environ 150-180 cm s’emboîte dans cette dernière. Dans le catalogue de J.C. Tissot (2), on trouve un outil similaire constitué d'une planche (ca. 50, 60, 70 ou 80 cm) munie d'un bord de caoutchouc, dont l'orientation peut être modifiée. Le manche est réglable. Le jardinier s'en sert pour rassembler la boue etc. Voir aussi houe et serfouette. [MOT] (1) DURAND-CLAYE: 475. (2)...
Raclette à pétrin (f.)
Outil à main avec lequel les derniers morceaux de pâte sont raclés de l'auge de cuisson. Il s'agit d'un outil métallique à lame large ou carrée perpendiculaire au manche métallique (1). Voir aussi l'amasette du boulanger. [MOT] (1) En Grande-Bretagne, vous pouvez également trouver des raclettes à pétrin avec soie ou avec douille et manche en bois.
Racloir d'apiculture (m.)
Racloir d'apiculteur (m.)
Racle (tuilier) (f.)
Rabot debout (m.)
Ratissoire (f.)
La rattisoire (1) est un outil de jardinage dont le fer peut prendre différentes formes. Il est généralement rectangulaire (env. 10-16 cm de large), pourvu ou non d’un étrier et fixé au moyen d’une douille à un manche allongé (env. 140-160 cm), parfois légèrement courbé. Le fer peut aussi avoir la forme d’un croissant (2) ou de cœur (3). Les ratissoires sont généralement poussées, parfois tirées (4), mais dans les deux cas le fer reste parallèle au sol. Lorsque ces deux modes de fonctionnement sont combinés, le fer (env. 18 x 2,5 cm) est aiguisé des deux côtés (5). Au Niger (Afrique), la ratissoire est pourvue d’une poignée (6). La ratissoire est utilisée pour désherber les sentiers ou l’espace compris entre deux lignes de plantes (7). Contrairement à la binette, elle coupe, d’un léger mouvement heurtant, les racines des mauvaises herbes à faible profondeur, sans casser la terre (8). On peut ensuite ratisser les débris à l’aide d’un râteau de jardin. Voir aussi pelle-décolleteuse de betteraves et ratissoire avec...
Râpe à pomme de terre (f.)
Râpe allongée (environ 50 cm de long; environ 20 cm de large), convexe avec des trous triangulaires assez grossiers percés avec lesquels les pommes de terre crues sont râpées. Il est coupé en demi-cercle sur un côté court; de l'autre côté court, il a une poignée. Les pommes de terre râpées ont été mélangées avec de la farine, des œufs et du bacon pour faire une sorte de crêpe. [MOT]
Rasoir couteau (m.)
Râteau pour asphalte nature (comprimé) (m.)
Repoussoir (m.)
Repoussoir
Rogne-pied (m.)
Le rogne-pied est généralement une lame entièrement métallique sans manche, avec une longue coupe droite (entre 15 et 35 cm); il existe également un modèle avec poignée et une partie active courte (environ 7 cm). L'arrière du rogne-pied est large (5 mm), de sorte que le maréchal-ferrant peut le frapper avec son brochoir. Avec le couteau, l'excédent de corne est coupé du sabot du cheval. Ainsi, le sabot est préparé pour attacher un fer à cheval. Quant à la forme, la confusion est possible avec l'outil du maçon pour couper les briques à la bonne taille. Voir aussi râpe de maréchal. [MOT]
Râteau (briquetier) (m.)
Rogne (f.)
Serpette de vendange (f.)
Une serpette de jardinier en miniature (environ 15 cm) avec une lame courte (environ 4-5 cm) avec lequel les raisins sont récoltés. Il n'est pas rare que l'extrémité de la suture forme un anneau où le petit doigt peut être passé. Le couteau est principalement utilisé en Bordelais. [MOT]
Sonde (sol) (f.)
Serre-rayons (m.)
Serre-rayons
Spatule de sonde à tarière (f.)
Lourde spatule servant à retirer la terre de la partie travaillante lorsque la sonde à tarière est remontée. Elle présente une courte lame plate et courbe (env. 15 cm), fixée à un manche de bois droit. Voir aussi clé pour sonde à tarière. [MOT]
Tapette (à bouchons) (f.)
Outil à main monoxile avec une partie plate, souvent de forme ovale pour taper et une poignée droite pour frapper un bouchon dans le goulot de la bouteille. La forme est distincte du battoir à linge. Les bouteilles peuvent également être bouchées avec une bouche-bouteille. [MOT]
Talonnière (f.)
Taloche (f.)
Tamis à purée (m.)
Stockholm (m.)
Tire-myome (m.)
Le tire-myome est un outil manuel composé d'une bobine métallique robuste et d'une poignée annulaire ou droite, avec laquelle le chirurgien retire un myome, c'est-à-dire une tumeur bénigne constituée de tissu musculaire lisse. A distinguer du tire-bouchon. [MOT]
Tiretoire (f.)
Tire-douve (m.)
Tire-goupille (m.)
Varlope (f.)
La varlope est un rabot jusqu'à un mètre de long avec un ciseau tournant, une poignée et parfois une corne. Il permet de planifier des pièces longues parfaitement lisses déjà travaillées avec le riflard. Parfois, un ou deux pôles transversales sont fixés sur ou dans le bloc pour pouvoir travailler à deux: un artisan pousse, un autre tire. Parfois, une corde est attachée à la barre transversale avant. L'outil s'appelle alors une galère (1).Parce que cette raboteuse doit faire du bon travail, l'angle du ciseau est assez grand et l'espace pour la coupe est petit. Ce dernier est complètement droit, seuls les coins sont arrondis pour ne laisser aucune trace. [MOT] (1) Galère wanneer er dwarstokken doorsteken (ook plane: FELIBIEN: 714). Op de platen Layettier 1.6 en 2.1 van de Encyclopédie zijn galère en grand rabot echter gelijkbetekenend en duiden ze een schaaf aan zonder dwarsstokken. Voor JAUBERT: 2.167 is de galère "une espèce de rabot qui a une queue sur le derrière et une forte cheville...
Vouge (m.)
Le vouge consiste en un fer de serpe relié par une douille à un manche de 1-2 m de long. Le tranchant est généralement courbé ou en forme de crochet. Le vouge sert à couper les ronces, les orties et les buissons épineux ainsi qu'à tailler les arbres, entre autres le long des chemins et des ruisseaux. [MOT]
Vide-pomme (m.)
La vide-pomme