ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 151 - 200 1,298 résultats trouvés
Couteau pour ballots de paille (m.)
Couteau servant à couper les cordes liant les ballots de foin ou de paille en tirant l’outil vers soi. Le couteau pour ballots a une lame triangulaire – souvent fait d’une dent de barre de coupe – maintenu dans un manche de bois. Dans le même but, on utilise aussi d’autres couteaux, parfois pliants, comme la serpette de jardinier. Voir aussi couteau à gerbes. [MOT]
Coutre (tonnelier) (f.)
Le coutre du tonnelier
Couvercle à égoutter les pommes de terre (m.)
Ustensile de cuisine utilisé pour égoutter les légumes chauds. Il se compose d'une plaque perforée en aluminium ou en acier inoxydable en forme de demi-cercle, à laquelle une poignée est fixée. D'une main, le couvercle de vidange est maintenu sur le bord du pot tandis que l'autre main est inclinée. Certains modèles ont une poignée coulissante avec des crochets, de sorte que le couvercle du drain s'adapte à des pots de différentes tailles. [MOT]
Craie de tailleur (f.)
Craie sous forme de bloc carré plat (de 5 sur 5 cm; épaisseur environ 0,8 cm) pour bien marquer les ajustements. Il se décline en différentes couleurs (blanc, jaune, rouge et bleu), ne déteint pas sur les mains et se tapote facilement. Parfois, la craie du tailleur est placée dans un porte-craie, avec un bord tranchant pour aiguiser la craie (1). [MOT] (1) Voir MIDGLEY & LAWTHER: 280.
Crémaillère de couvreur (f.)
La crémaillère de couvreur. (1)   (1) Dénomination propre inconnue
Crible à bulbes (m.)
Les oignons ou bulbes de fleurs de forme régulière sont triés par circonférences au moyen d’un crible à bulbes (1). Les ouvertures en sont environ un demi-centimètre plus grandes que la circonférence réelle, car certains, comme ceux des tulipes, sont de forme peu régulière. Le crible à bulbes consiste en une série de tamis de bois (env. 60 cm) dont les trous sont de différents diamètres (env. 2,5 cm; 3,5 cm; 4 cm; 4,5 cm). Ces plateaux ronds ou carrés se placent dans un cadre de bois que l’on secoue pour trier les bulbes ou oignons par taille croissante. [MOT] (1) Les bulbes et oignons de forme irrégulière sont également triés en calibres 1, 2 et 3, mais ce travail se fait principalement à la main.
Croc à chaîne (m.)
Le croc à chaîne est un crochet en fer d'environ 80 cm de long avec une poignée en T ou anneau, avec lequel des chaînes lourdes (d'ancrage) peuvent être transportées sur des navires ou dans le port, par exemple lors d'un contrôle. Lorsque, lors de la mise à l'eau d'un bateau, le bateau est arrêté au moyen d'une chaîne, le travailleur au cabestan attrape cette chaîne au moyen de deux crocs à chaîne plus courts (1). [MOT] (1) FROST: 140.
Cuiller à absinthe (f.)
Cuillère en métal argenté, étamé ou nickelé - environ 15 à 18 cm de long - avec des trous servant à sucrer l'absinthe. Dans la cuillère - qui est placée horizontalement sur un verre d'absinthe - du sucre est placé et saupoudré d'eau. Un autre modèle est une cuillère sans trous dont le manche est interrompu par une surface avec des trous. Par exemple, une fois que l'absinthe a été sucrée, elle peut être remuée avec une cuillère. [MOT]
Décapsuleur (m.)
Le décapsuleur est un ustensile de cuisine qui peut être utilisé pour ouvrir une bouteille fermée avec un bouchon couronne. Il s'agit d'un petit objet métallique (environ 10 cm) avec une tige droite et une extrémité large, évasée et plate avec un évidement. Côté tige, la découpe est généralement pourvue d'une protubérance qui peut facilement être accrochée sous le capuchon de couronne. Déplacer le décapsuleur vers le haut tirera le capuchon de la couronne de la bouteille. L'ouvre-bouteille pour bouchon couronne peut également faire partie d'autres ustensiles de cuisine tels qu'un tire-bouchon, un ouvre-bocal pour couvercles à vis, une pince à bouchon fileté, une perce-boîte ou un ouvre-boîtes. Dans un ouvre-boîte avec une lame tranchante et allongée et une pointe de pointe, un évidement lobulaire a été réalisé sur un côté de la lame avec une pointe à accrocher sous le capuchon de couronne. Le décapsuleur est souvent utilisé comme cadeau promotionnel et peut ensuite être combiné avec un stylo à bille, un briquet,...
Déplantoir (m.)
Outil en forme de truelle (environ 30 cm), utilisé pour planter de grandes semences, des bulbes et des tubercules ainsi que de petits plants. Le déplantoir permet de creuser facilement un trou dans le sol, mais aussi d'ameublir celui-ci ou d'enlever les mauvaises herbes tenaces. Le déplantoir possède un fer concave, triangulaire dont le tranchant est généralement arrondi; les fers à pointe tranchante sont destinés à un sol dur. Certains modèles de fer sont pourvus de petits traits, ce qui permet de savoir avec précision à quelle profondeur on se situe. La soie est parfois coudée. Il existe un autre modèle possédant un fer plus étroit (ca. 5 cm) et plus long. Celui-ci sert non seulement à planter les petits bulbes et les semis où il y a peu d'espace (parmi d'autres plantes, par exemple), mais aussi à se débarrasser des pissenlits et autres plantes à racines pivotantes (cf. gouge à pissenlits). Un modèle spécial, souvent utilisé pour l'herborisation (1), est plus lourd et sa poignée est fixée à plate semelle sur...
Davier (m.)
Le dentiste dispose d'un ensemble - un minimum de dix - de pinces pour extraire les dents. La direction des mâchoires, sa largeur d'ouverture et la forme des mâchoires sont chacune adaptées à des dents spécifiques. Il existe des pinces pour les dents supérieures et inférieures, pour les dents gauche et droite, pour les incisives et canines, pour les molaires et pour les dents de sagesse. [MOT]
Décortiqueur-crevettes (m.)
Le décortiqueur-crevettes (1) (1) Dénomination utilisée sur l'emballage.
Doigtier de jardinier (m.)
Protection métallique (environ 10 cm de long) dont la partie inférieure est pourvue d'une plaquette arrondie, qui se glisse à l'index et qui permet d'enlever les mauvaises herbes et la mousse. Cet outil est idéal entre les dalles et les pierres ou lorsqu'il y a peu d'espace entre les plantes. Cf. également gratte-joints. [MOT]
Cure-pied (m.)
Le cure-pied est un crochet en fer ou en plastique (environ 15 cm de long) qui élimine la saleté des sabots d'un cheval. L'outil à main est souvent combiné avec un clé à crampons ou une brosse, parfois aussi avec une clé à oeil. Il fait souvent partie du couteau de cavalier pliant. [MOT]
Diable (roue) (m.)
Dérivoir (maréchal) (m.)
Le dérivoir du maréchal-ferrant
Ecorçoir (m.)
L'ecorçoir
Dégorgeoir (maréchal-ferrant) (m.)
Le dégorgeoir du maréchal ferrant
Enclumette de faucheur (f.)
Petite enclume servant à l’aiguisage de la faux ou de la sape. L’enclumette de faucheur est une broche de fer s’élargissant vers le sommet, à tête plate carrée recouverte d’acier (env. 3-5 cm). Parfois, la tête est en forme de coin ou les deux formes sont combinées. Vers son centre, la broche présente une ouverture dans laquelle on passe une pièce perpendiculaire en bois ou en fer qui évite que l’enclumette ne s’enfonce trop dans le sol pendant le battage. Dans nos régions, le faucheur s’assied à terre, l’enclumette entre les jambes. La faux ou la sape est posée sur l’enclume et frappée au marteau. On utilise un marteau à battre les faux sur l’enclumette à tête plate et une martoire sur l’enclumette à tête cunéiforme. [MOT]
Emporte-pièces (m.)
Des trous de différentes tailles peuvent être réalisés en cuir à l'aide d'un emporte-pièces, c'est-à-dire un tube métallique avec des arêtes vives. Le diamètre varie de quelques millimètres à quelques centimètres. Un morceau de cuir est posé sur un support en bois, plomb ou cuivre afin de ne pas abîmer le bord. L'emporte-pièces est ensuite placé là où le trou est souhaité et frappé avec un marteau. Il faut donc ses deux mains; cela peut être évité pour les petits trous avec la pince emporte-pièces. Voir aussi perce-bouchon. [MOT]
Enfonce-clou (m.)
Avec l'enfonce-clou, vous pouvez enfoncer de petits clous sans marteau. Il se compose d'une tige creuse en métal avec mécanisme à ressort qui se colle dans une poignée en bois ou en plastique. Le clou est inséré dans la tige creuse. En donnant un coup ferme à la tête - qui est plus large et arrondie - à la main, l'ongle pénètre dans la matière en un seul mouvement. [MOT]
Epissoir (m.)
L'epissoir (1) (1) L'epissoir de grande taille est appelé burin..
Entonnoir de cuisine (m.)
Ustensile de cuisine (environ 15-25 cm) avec un récipient creux, cylindrique ou conique avec un tube au fond. Il peut s'agir de bois, de métal, de verre ou de plastique. Avec un entonnoir, il est facile de verser des liquides ou des substances en poudre par une ouverture étroite, par exemple un goulot de bouteille. [MOT]
Escargotière (f.)
L'escargotière
Etrille (f.)
Pour panser les chevaux ou les vaches, on utilise une étrille. Les poussières et autres saletés séchées peuvent grâce à cet instrument être détachées en douceur de la peau. L’étrille sert en même temps à ouvrir les glandes sébacées du cheval (1). L'étrille est faite d'un peigne métallique de 2 à 8 dents courtes et trapues (env. 3 mm) et d'une poignée (env. 10 cm) ou d'une courroie servant à la tenir. La partie travaillante peut avoir différentes formes. Elle peut être composée de plaques dentelées fixées parallèlement sur une planchette ou un cadre métallique (env. 15 sur 10 cm); on tient le manche de l'outil ou on glisse sa main sous la sangle fixée au cadre. Il peut aussi s’agir d’une plaque semi-cylindrique dentelée des deux côtés ou, encore, de plusieurs anneaux dentelés fixés à une plaque ou à une latte transversale. De nos jours, il existe aussi des disques de caoutchouc garnis de picots souples. L’étrille peut être combinée avec un peigne à crinière dont les dents robustes sont...
Ecussonnoir (m.)
L'écussonnage est un type de greffe qui présente de multiples avantages. Il s'agit d'une méthode rapide qui entraîne moins d'échecs. On coupe le bourgeon avec environ 1,5 à 2 cm d'écorce, d'une pousse qui s'est bien développée; ensuite, on enlève éventuellement le bois qui y resterait attaché. Il est essentiel que l'écorce des porte-greffes se détache convenablement lors de la réalisation de l'entaille en T, soit à 15 cm au-dessus du sol (pour les arbres fruitiers et les arbres d'ornement à basse tige), soit à 40 cm à partir du sol (pour les demi-tiges); en ce qui concerne les rosiers, l'incision se fait sur le collet de la racine. L'écussonnage se fait à l'aide d'un écussonnoir, un couteau à lame courte (environ 5 cm), très tranchante. Une excroissance sur le dos de la lame permet d'écarter l'écorce lors de la greffe. Sur d'autres modèles, l'excroissance est remplacée par une petite spatule de métal, d'os, d'ivoire ou de bois à l'autre extrémité du manche (1). À l'instar du greffoir, la lame peut souvent se replier...
Etire (f.)
Une etire a une lame rectangulaire (environ 10-15 cm de long) en pierre - généralement en ardoise - en métal ou en verre (1), dont un côté long fait saillie dans un manche en bois qui doit être saisi à deux mains. Le tanneur utilise l'etire pour étirer, lisser, polir et expulser l'humidité du cuir. [MOT] (1) Voir SALAMAN 1986: 313.
Emondoir (m.)
L'emondoir du bûcheron
Faucille (f.)
Outil à lame en forme de croissant ou légèrement, dont le tranchant est parfois pourvu de petites dents, et dont la longueur varie de 20 à 60 cm; la lame est fichée dans une poignée au moyen d'une soie. La faucille est utilisée pour récolter le grain, couper l'herbe etc. Généralement, on tient les tiges de la main gauche tandis qu'on les coupe de la droite. L'outil agit alors par frottement; la percussion existe toutefois aussi (1). Exceptionnellement, on utilisait une faucille dentée pour couper une motte de beurre dans toutes les directions afin de la débarrasser des pailles et poils éventuels (2). La faucille japonaise est un outil à lame plus ou moins droite, relativement courte (environ 15-20 cm) en acier feuilleté, fixée perpendiculairement à un manche de 30-40 cm. Le tranchant acéré est légèrement concave; le dos est rond et relativement large (environ 2-6 mm). La variante légère (environ 150 g) est utilisée pour couper l'herbe et récolter le riz; la variante plus...
Faux (f.)
On peut utiliser la faux pour récolter le foin et le grain et pour couper les mauvaises herbes. On utilise un modèle différent en fonction du but recherché. Une faux est constituée d'une longue lame (environ 40-100 cm) en acier légèrement courbée, à dos large et à pointe, et d'un long manche (environ 150-200 cm) de bois ou de fer. Lame et manche sont reliés entre eux à l'aide d'un anneau et d'un coin ou d'une vis, afin de pouvoir démonter facilement la lame pour son battage (voir marteau à battre les faux) et régler l'angle entre le manche et le fer. Le manche peut être droit, en forme de S (1) ou de Y (2), sans poignée ou avec une ou deux poignées réglables. Une étriche est parfois fixée sur le manche droit. Pour le fanage, on utilise une faux avec un arceau de bois ou de fer qui entraîne l'herbe coupée. Cette faux sert également à couper les mauvaises herbes. Pour travailler dans le sous-bois, on donne la préférence à une lame courte (ca. 40 cm) sans arceau. Pour récolter...
Fendoir de diamants (m.)
Le diamantaire fend le cristal de diamant avec ce fendoir de diamants. L'outil en acier peut être de différentes tailles et poids. Il est de forme rectangulaire, environ 3 sur 10 cm et pèse environ 70 g. La lame ne doit pas être tranchante car elle doit se fendre et ne pas couper. Avant de fendre, une coupe est faite dans la pierre avec un diamant tranchant ou un laser. L'encoche doit être en forme de V. Ensuite, le fendoir de diamants est placé contre l'un des côtés en pente de la saignée. Avec le marteau fendeur, une barre de fer de 20 à 30 cm ou un marteau en bois, vous donnez un petit coup au fendoir pour diviser la pierre en deux morceaux. Le but est de donner au diamant brut une bonne forme, afin qu'il puisse ensuite être scié et / ou coupé. [MOT]
Faux à gazons (f.)
La faux à gazons (1) est un outil à fer (env. 25 sur 12 cm) demi-circulaire, fixé perpendiculairement à un manche de bois avec poignée au moyen d’une douille (env. 100 cm).La faux à gazons sert à récolter les gazons dans la lande. Les mottes sont séchées au soleil et utilisées comme supplément de litière dans l’étable à litière profonde (2), de manière à bien absorber les résidus liquides. Contrairement à la faux, avec laquelle on coupe, la faux à gazons hache. [MOT] (1) Pas de dénomation propre. (2) Etable de Campine (B) dans laquelle le sol où se trouvent les vaches est situé env. 75-100 cm plus bas que le niveau normal. Le fumier s’accumule sous les pieds du bétail pendant tout l’hiver.
Fêle (f.)
La fêle du souffleur de verre ne doit pas être confondu avec la soufflet de bouche, qui est utilisé dans le ménage pour allumer le feu de la cheminée ou la chalumeau de l'orfèvre.
Fourche à bêcher (f.)
La fourche à bêcher (1) est un outil à main pourvu de dents larges, plates ou à section triangulaire, généralement au nombre de quatre (2). La partie travaillante et le manche en T, en D ou à boule (env. 80-100 cm) sont reliés l’un avec l’autre par une soie – consolidée par un manchon –, une douille ou deux clavettes. Les pointes des dents, légèrement recourbées vers l’avant, sont soit en forme de ciseau soit pointues. La partie travaillante s’élargit vers le bas. Un autre modèle présente en haut de celle-ci une large bande pleine permettant de soulever et de retourner les mottes plus facilement. La fourche à bêcher est utilisée pour travailler ou émietter un sol rocailleux ou collant (3) ou pour l’engraisser. Au potager, cet outil abîme, moins que la bêche de jardinier, les racines de la plante lors du repiquage. Pour les mêmes raisons, le jardinier donne la préférence à cet outil pour arracher les plantes grimpantes et les arbrisseaux . Une fourche à bêcher un peu plus longue est utilisée comme...
Fourche à arracher les pommes de terre (f.)
On peut arracher les pommes de terre à l'aide d'une bêche de jardinier, d'une houe, d'un croc à pommes de terre ou d'une fourche. Celle-ci possède quatre dents larges et plates dotées d'extrémités pointues (environ 20-30 cm de long) et fixées à l'aide d'une douille à un manche en de T ou en D (environ 1 m). Pour ramasser les pommes de terre, on utilise une fourche à ramasser les pommes de terre, dont les dents sont beaucoup plus proches les unes des autres et se terminent en petites boules afin de ne pas abîmer les tubercules. A distinguer de la fourche à bêcher. Cf. également fourche à fumier. [MOT]
Forme pour bêche (f.)
La forme pour forger une bêche (1) est un outil que le forgeron utilise pour forger des bêches et des piques, fabriqué à partir de deux pièces de fer.Plus d'information technique sur cette page en néerlandais. [MOT] (1) Pas de dénomination propre.
Fiche à mortier (f.)
Une fiche à mortier est un outil à main du maçon qui était utilisé pour placer de gros blocs de pierre de taille. Ces blocs ne sont pas placés dans le mortier comme les briques, ils sont placés sur des blocs de bois après quoi le mortier est appliqué entre les blocs de pierre à l'aide de la fiche à mortier (1). Les joints verticaux sont également remplis de cette manière. Les grandes encoches des deux côtés servent donc à pousser le mortier vers l'avant entre les blocs de pierre. La fine lame en métal peut être fixée dans le prolongement du manche droit en bois ou former un angle avec celui-ci. La lame est de forme doublement dentelée, avec de grandes encoches tournées vers l'avant. La longueur de la fiche à mortier dépend des dimensions de la maçonnerie que vous souhaitez construire avec elle. La fiche à mortier est similaire au tire-clous du couvreur en tuiles mais la lame est plus fine, les encoches sont vers l'avant et le manche ne se termine pas par un crochet. [MOT] (1) Catalogue commercial MM. Civet, Crouet,...
Fourche à fumier (f.)
Dans l’étable, le fumier est rassemblé en petits tas à l’aide d’une fourche à fumier (1). Celle-ci sert aussi à charger et à épandre cet engrais. Le jardinier l’utilise quant à lui pour épandre le compost. La fourche à fumier présente 4 à 6 dents de fer rondes ou carrées, pointues et légèrement courbées (env. 30-35 cm) et un manche de bois ou de fer droit (env. 80-150 cm), terminé ou non par une poignée en T ou en D. La partie travaillante est reliée au manche par une douille, une soie ou deux clavettes (2). A distinguer de la fourche à arracher les pommes de terre, qui a des dents plus courtes (env. 20-30 cm), larges, plates ou de section triangulaire. Les dents de la fourche à fumier sont aussi un peu plus courbées. Voir aussi crochet à fumier. [MOT] (1) Selon V.A.W.P.: 3.69, l’outil sert aussi à aérer la litière. (2) P. ex. LOGAN: 50.
Fourche à foin / fourche à gerbes (f.)
La fourche à gerbes / fourche à foin est une fourche à 2 à 3 – parfois 4 – dents rondes ou carrées, pointues, légèrement courbées, de fer ou d’acier (env. 15-30 cm; espacement: env. 7-20 cm), fixées par une douille, une soie ou deux clavettes à un manche de bois de longueur variable (env. 100-300 cm). Il peut également s’agir d’une simple branche fourchue (1). Le paysan donne la préférence à la fourche à deux dents pour hisser les gerbes sur la charrette lors de la récolte ou pour les faire passer de la charrette à la grange. Le modèle à trois dents est généralement utilisé pour retourner le foin. (voir aussi râteau à foin (à main)). [MOT] (1) P. ex. ROBERT: 8-20.
Fourche à ramasser les betteraves (f.)
Après l’arrachage (voir bêche à arracher les betteraves, fourche à arracher les betteraves, pince à betteraves et bident à betteraves), on ramasse les betteraves avec une fourche à betteraves. La fourche à betteraves possède 5 ou 6 dents courbées distantes de 5-6 cm sur une largeur de 25-35 cm, se terminant par des boules qui empêchent d’abîmer trop les betteraves pendants l’opération. Le fer est généralement fixé par une douille à un manche en bois en T ou en D (env. 100 cm). A distinguer de la fourche à ramasser les pommes de terre qui possède plus de dents (env. 8-12). [MOT]
Fourche à fagots (f.)
La fourche à fagots
Fourche à ramasser les pommes de terre (f.)
Après l‘arrachage, on ramasse les pommes de terre à l’aide d’une fourche à ramasser les pommes de terre (voir fourche à arracher les pommes de terre et croc à pommes de terre). Celle-ci présente 8 à 12 longues dents courbes relativement peu espacées (env. 2-3 cm) sur une largeur d’env. 25-35 cm, pourvues aux extrémités de boules ou reliées par une lamelle, ce qui permet de moins abîmer les tubercules. Les dents sont fixées sur un manche en T ou en D à l’aide d’une douille (env. 1 m). Il arrive que les dents soient sciées à une longueur d’environ 20 cm. L’outil est alors utilisé pour ramasser les déjections des chevaux et des vaches dans la prairie. A distinguer de la fourche à ramasser les betteraves qui présente moins de dents (env.5-6) et de la fourche à cailloux qui possède quatre dents de section carrée. Voir aussi louche à pommes de terre. [MOT]
Fourche à déplanter les chicorées witloof (f.)
Outil servant à déplanter les chicorées witloof (Chicorium intybus L. var foliosum) (1). Il possède deux dents courtes (environ 25 cm) courbées en leur milieu - la distance séparant les dents est d'environ 2 cm et fixées à un court manche en bois en forme de T (2) ou de D (environ 30 cm).  En tirant la fourche plantée derrière l'endive, on déterre facilement la plante. Voir aussi fourche à arracher les betteraves, fourche à récolter les chicons. [MOT] (1) D'après SIMON 13, "l' arrachage se fait à la bêche, à la fourche ou à la charrue". (2) La poignée en T n'est pas toujours au milieu du manche.
Fourche de fleuriste (m.)
La fourche de fleuristes (1) est une petite fourche métallique présentant deux à cinq dents (environ 3-8 cm de long; environ 0,5-3 cm entre les dents), forgées ou faite de tôle, et un manche court (ca 15 cm). Elle permet au jardinier et à l'horticulteur de retourner la terre meuble autour d'une plante et de se débarrasser des mauvaises herbes. A distinguer du levier à pissenlits et du petite fourche à bêcher. Cf. également déplantoir, crochet à désherber et griffe de jardinier à manche court. [MOT] (1) Catalogue des outils Goldenberg: 386.
Fourchette à huîtres (f.)
Petite fourche (environ 12-13 cm de long) avec trois dents pointues et courtes (environ 2-3 cm) avec lesquelles on peut retirer les huîtres de leur coquille. Les dents sont droites ou légèrement pliées vers l'intérieur; généralement une dent a une coupure à l'extérieur pour couper l'huître en vrac. La fourchette à huîtres peut également être munie d'un couteau à l'autre extrémité. [MOT]
Fourche à désoperculer (f.)
Fourchette à désoperculer (f.)
Fourchette de service (f.)
Avec une fourchette de service, on peut facilement servir des saucisses, des pommes de terre, ... Il se compose d'une poignée compressible en forme de U, dont une extrémité se termine par deux dents pointues. À l'autre extrémité se trouve une plaque avec deux trous où les dents de la fourche peuvent être insérées. Quand on pousse une saucisse ou quelque chose de similaire sur la fourchette et la serre fermement, elle est glissée par la plaque coulissante qui glisse vers l'avant. La pelle à tarte fonctionne de la même manière. [MOT]
Forceps obstétrique (m.)
Ces forceps étaient parfois utilisés lors de l'accouchement pour mettre au monde un enfant. Les caractéristiques sont l'acier inoxydable, les mâchoires larges et les bras courts. Après tout, il n'était pas permis d'exercer une grande force sur la tête. Les bras de nombreuses pinces étaient connectés sans pivot, de sorte qu'ils pouvaient être facilement démontés. Le médecin pourrait alors pousser en toute sécurité une partie de la pince vers la gauche et l'autre vers la droite de la tête de l'enfant. [MOT]
Fourche à arracher les betteraves (f.)
Outil servant à arracher les betteraves sucrières. Il est composé de deux fortes dents (environ 15 cm) fixées au moyen d'une douille ou de deux languettes à un manche en T ou en D lorsqu'il est court (environ 30 cm), et droit, lorsqu'il est long (environ 1,20 m). Ces dents sont courbées en leur milieu et distantes d'environ 5 cm (voir fourche à déplanter les chicorées witloof). L'outil à manche court est enfoncé dans le sol et poussé vers le bas d'une main, tandis que l'autre tire sur les fanes de la betterave. Lorsque le sol est lourd, on utilise la fourche à long manche dont le fer est équipé d'un repose-pied horizontal. Dans ce cas, l'outil est enfoncé dans le sol comme une bêche à arracher les betteraves, le reste de l'opération restant identique. La fourche à ramasser les betteraves est un tout autre outil. Cf. également pince à betteraves et crochet à betteraves. [MOT]
Frase (f.)
Avec une frase, vous pouvez rapidement faire une masse friable à partir de farine et de morceaux de beurre, sans que ce mélange ne chauffe, par exemple pour une croûte ou une pâte brisée. Il se compose de six fils d'acier relativement flexibles qui sont pliés en forme de U; entre les extrémités, il y a une poignée en bois ou en plastique qui a parfois un repose-pouce. En déplaçant la frase de haut en bas dans la masse, les ingrédients sont mélangés et les morceaux de beurre ou de graisse finement divisés.Au lieu des fils, il peut également y avoir plusieurs lames en acier avec un bord incurvé. Ceux-ci sont rigides et donc mieux adaptés pour couper des morceaux durs de graisse.Voir aussi l'amasette de boulanger. [MOT]