ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 401 - 450 1,298 résultats trouvés
Tranche-fromage (f.)
La tranche fromage
Transplantoir (m.)
Contrairement au plantoir, le transplantoir creuse un trou en enlevant la terre de celui-ci. Le trou est toujours de grandeur et de profondeur égales. Il est idéal pour planter de gros bulbes et des plantes dont les racines ne peuvent être mises à nu. Généralement, le transplantoir est un cylindre creux, fermé ou non (1) de diamètre variable (env. 4-18 cm) – parfois un peu plus large en haut qu’en bas – muni d’une poignée en fer ou en plastique, avec entre les deux un manche éventuel (env. 20-40 cm). Dans certains modèles, le cylindre est fait de deux moitiés reliées par une charnière avec clavette qui permet de l’ouvrir et de le refermer (2). Dans d’autres modèles, où le tranchant peut être remplacé par des dents, le cylindre est fait de deux moitiés séparables (3) (Voir aussi pince de plantation). Un doseur peut être adapté à l’extérieur du cylindre. A ne pas confondre avec la sonde à tarière, qui creuse le sol en un mouvement de rotation. Voir aussi déplantoir. [MOT] (1) Le modèle ouvert est surtout utilisé...
Trusquin (m.)
Le trusquin (1) se distingue du trusquin à couper et du tarabiscot. Voir aussi le diviseur. Plus d'information technique sur cette page en version néerlandaise. [MOT] (1) De équilboquet, d.i. het gathoutje ( AUBIN: s.v. quilboquet) (ook quileboquet: Encyclopédie: Ebéniste 11.105; quilboquet (AUBIN: s.v.) wordt vaak met het kruishout verward omdat de twee voorwerpen nagenoeg dezelfde vorm hebben, behalve het feit dat het gathoutje geen punt heeft. Nochtans is de bestemming van beide voorwerpen verschillend: het gathoutje dient enkel om de diepte van pengaten te meten.
Varlope (f.)
La varlope est un rabot jusqu'à un mètre de long avec un ciseau tournant, une poignée et parfois une corne. Il permet de planifier des pièces longues parfaitement lisses déjà travaillées avec le riflard. Parfois, un ou deux pôles transversales sont fixés sur ou dans le bloc pour pouvoir travailler à deux: un artisan pousse, un autre tire. Parfois, une corde est attachée à la barre transversale avant. L'outil s'appelle alors une galère (1).Parce que cette raboteuse doit faire du bon travail, l'angle du ciseau est assez grand et l'espace pour la coupe est petit. Ce dernier est complètement droit, seuls les coins sont arrondis pour ne laisser aucune trace. [MOT] (1) Galère wanneer er dwarstokken doorsteken (ook plane: FELIBIEN: 714). Op de platen Layettier 1.6 en 2.1 van de Encyclopédie zijn galère en grand rabot echter gelijkbetekenend en duiden ze een schaaf aan zonder dwarsstokken. Voor JAUBERT: 2.167 is de galère "une espèce de rabot qui a une queue sur le derrière et une forte cheville...
Vide-pomme (m.)
La vide-pomme
Vouge (m.)
Le vouge consiste en un fer de serpe relié par une douille à un manche de 1-2 m de long. Le tranchant est généralement courbé ou en forme de crochet. Le vouge sert à couper les ronces, les orties et les buissons épineux ainsi qu'à tailler les arbres, entre autres le long des chemins et des ruisseaux. [MOT]
Crochet à sacs
Crochet à main léger avec une série de dents courtes sur une plaque d'environ 4-6 cm. Le manche en jute ou en bois peut être perpendiculaire ou non à la partie travaillante. Ce crochet transporte «la plupart des marchandises ensachées, à l'exception du sucre plus raffiné, des graines fines, de la pierre ponce moulue, du soufre fin et des marchandises similaires» (1). Voir aussi le crochet à ballots. [MOT] (1) JANSE: 27.
???
Ces pinces en fer forgé sont utilisées pour retirer les poteaux hors du sol. Notamment dans la culture du houblon, l'outil est utilisé en combinaison avec un levier pour tirer les poteaux chaque année. A distinguer de la pince à ciseaux du tailleur de pierre. Voir aussi cet outil associé. [MOT]
Pince coupe-carreaux (f.)
Le carreleur casse les carreaux à la taille avec ce coupe-carreaux. Tout d'abord, vous tracez une ligne droite à l'endroit où vous souhaitez casser le carreau, puis vous coupez la couche de glaçage avec ce coupe-carreaux. Enfin, maintenez le carreau sur la ligne avec la pince et fermez la pince. La tuile se détache exactement à cet endroit. Les mâchoires sont adaptées à l'usage: la mâchoire inférieure est étroite et exerce beaucoup de pression en un seul endroit pour casser le carreau. La mâchoire supérieure est large et ailée et arrête la tuile. Les ailes sont légèrement pliées de sorte que la pression est encore augmentée. Il y a aussi une roue sur la mâchoire inférieure pour rouler un peu plus loin à chaque fois que la tuile est cassée. Voir aussi la pince pour tuiles et la pince à couper le marbre. [MOT]
???
Truelle avec une lame allongée (environ 16-20 cm), plate et étroite (environ 2,5-4 cm) qui est arrondie ou pointue et fixée à une poignée avec un joint courbé. Il est utilisé par le maçon ou le couvreur en tuiles pour appliquer du mortier entre les toits de tuiles. Le plâtrier l'utilise dans des endroits où il est difficile d'atteindre avec d'autres outils, derrière les tuyaux de chauffage, etc. À distinguer de cette truelle langue de chat et à ne pas confondre avec le fer à joints et le couteau à désoperculer de l'apiculteur [MOT]
Tenailles à traverses (f.)
Les cheminots peuvent facilement déplacer les traverses avec ces tenailles de levage. Les mâchoires sont adaptées à la charge comme il y a des tenailles de levage pour les bordures, les creusets, les voies ferrées, etc. Les bras se déplacent l'une de l'autre de sorte qu'ils serrent automatiquement lorsque l'outil est soulevé. Ces pinces sont l'une des rares pinces à être manipulées par deux personnes. Voir aussi la porte-rondin à 2 personnes. [MOT]
Pilon pour hachoir
Pilon en bois utilisé pour presser les aliments dans l'entonnoir d'un hachoir (par exemple hache-viande, moulin-râpe, etc.). Le pilon prend toujours la forme de l'entonnoir du moulin auquel il appartient. Il existe des pilons cylindriques, coniques et parallélépipédiques. Le pilon en forme de cône se distingue du pilon en forme de cône du tamis à purée qui est plus petit et de la forme pour boîtes en carton. [MOT]
Pince à gaufrer
Dans le passé, les plis des chapeaux, dentelles, etc. étaient appliqués avec une pince à gaufrer chauffée. Sa bouche est large et ondulée à l'intérieur. Le fer à tuyauter pourrait également être utilisés, mais sa bouche est plus étroite et se compose de deux longues tiges rondes. Des pièces plus grandes ont été passées à travers des rouleaux à plisser. [MOT]
???
Outil à main pour remuer la bouillie dans la casserole ou la bouilloire sur le feu.Il se compose d'une pièce en forme de faucille en fer (environ 10 cm) alignée ou perpendiculaire à la tige (environ 45 cm). Ce dernier peut être pourvu ou non d'un manche en bois.Un autre modèle se présente sous la forme d'une spatule racloir en bois dont la partie travaillante est percée (1). [MOT](1) Par ex. WEYNS 1974: 446.
???
Lors de la pose de carreaux lourds, le carreleur ou le paveur utilise un pavé pour les tamponner (cf. la dame ou demoiselle, une hie du paveur). L'outil se compose d'un bloc de bois clouté d'un anneau de fer. Une poignée en T en fer fournit un poids supplémentaire (le tout pèse environ 2 à 2,5 kg). Cela fonctionne avec un mouvement de haut en bas. [MOT]
Batte de chaumier
Une fois que le roseau a été serré avec la crémaillère de couvreur, les extrémités des chaumes des tiges de roseau sont uniformément fouettées à l'épaisseur requise. De cette façon, on obtient un toit à l'apparence plate et uniforme. Plus d'information technique sur cette page en néerlandais. [MOT]
???
Les écrous peuvent être serrés ou desserrés avec cette pince à écrous. Les mâchoires sont adaptées à la forme de l'écrou. Ils attrapent l'écrou sur quatre des six faces. Contrairement aux clés, les mâchoires ne se déplacent pas parallèlement. Parfois, ils sont nervurés à l'intérieur pour une meilleure adhérence et l'ouverture peut être fixée avec une vis de réglage. La pince ne peut alors pas être fermée plus loin que ne le permet la vis, de sorte qu'une pression excessive ne peut pas être exercée sur les faces latérales de l'écrou et ainsi les endommager. Voir aussi la pince universelle. [MOT]
Seringue à saucisses
Le boucher fait des saucisses avec une seringue à saucisses. Il se compose d'un cylindre en métal avec un tube étroit au fond, au milieu deux poignées opposées et un pilon en bois (piston) avec manivelle. La viande finement hachée, mélangée à de la graisse, du pain, des épices, etc., est placée dans le cylindre et poussée à travers la restriction avec le pilon. Les poignées sont tenues à deux mains, tandis que la béquille est maintenue contre l'estomac. Un intestin bien nettoyé, suspendu au-dessus du tube, se remplit de viande. Le boucher peut également utiliser un simple cornet à saucisse à travers lequel la viande est poussée avec le pouce ou utiliser un poussoir à saucisse plus lourde, entraînée par une manivelle. [MOT]
Frottoir (m.)
Outil à main généralement en forme de coin en bois, en métal (1) ou en os (environ 20-25 cm de long) avec des bords arrondis et une poignée droite, parfois sculpté en forme de morceau de corde (2). Il est utilisé par le voilier pour aplatir les coutures de la voile. Pour cela, le voilier utilise parfois le dos de son couteau. Voir aussi ces outils du fourreur et du cordonnier. [MOT] (1) NOORDRAVEN & DE BOER: 101. (2) ASHLEY: 20.
???
Cet outil à main a presque la même forme que le couteau à enduire mais la lame (environ 2,5 à 12,5 cm) est rigide et moins élastique. Cela permet d'enlever facilement le papier peint (papier) imbibé de dissolvant ou d'anciennes couches de peinture prétraitées avec un décapant. Également en combinaison avec un brûleur de peinture, les couches de peinture peuvent être coupées. [MOT]
Truelle langue de chat (f.)
Outil à main avec une lame arrondie et allongée (environ 13-20 cm) qui fait saillie dans une poignée incurvée vers le haut. L'outil est utilisé par le maçon et le plâtrier. Se distingue de cette truelle, mais elle a une lame plus large (environ 4-7 cm). [MOT]
Pince à équeuter (v.)
Petite (environ 5 cm) pince en métal, en forme de V avec des extrémités rondes (comparable à la pince à crèpe) pour équeuter la couronne d'une fraise. On peut également ceuillir les arêtes du filet de poisson. Certains modèles à pointe de griffe ressemblent à des pinces à sucre. [MOT]
Planche à découper
Les légumes sont finement hachés sur une planche à découper avec un hachoir à légumes. Il se compose d'une étagère rectangulaire ou trapézoïdale avec trois bords surélevés, de sorte que les aliments coupés restent en place. Dans la cuisine moderne, cette planche à découper a souvent été remplacée par une planche sans bords relevés. Voir aussi le billot. [MOT]
Tampon à récurer (m.)
Avec cet éponge, vous pouvez nettoyer les casseroles sales pendant le lavage. Il se compose d'un tampon à récurer en treillis de fer galvanisé, qui peut ou non être attaché à une poignée en plastique.Voir aussi la brosse à vaisselle. [MOT]
???
Lame utilisée par le graveur sur bois (voir aussi ce couteau et l'entailloir). La lame est plus large vers l'extrémité et un bord droit (environ 2 cm) est oblique par rapport à l'axe du couteau. [MOT]
Entaille à limer les scies
Si vous souhaitez régler les dents d'une scie (voir le tourne-à-gauche et la pince à avoyer) et / ou des limes (voir le tiers-point), la lame de scie peut être fixée dans une entaille à limer les scies. Il se compose de deux planches en bois (environ 10 à 50 cm de long) qui peuvent être serrées avec une ou plusieurs vis. Il existe des modèles lâches et fixes qui peuvent être vissés sur l'établi. [MOT]
Marteau de joigneur (m.)
Le marteau joigneur (1) est un outil de cordonnier entièrement métallique (min. 13 cm de long) avec une pièce cylindrique gonflée au centre; une extrémité est circulaire, l'autre en forme de coin. La partie centrale se tient dans le creux de la main comme poignée. Ce marteau est utilisé pour lisser les coutures, en tapotant une extrémité et en frottant avec l'autre, et pour lisser les rides sur la forme. Voir aussi le marteau de cordonnier et le frottoir de voilier. [MOT] (1) Dénomination propre inconnu. NOIRHOMME: 74 mentionne 'marteau piqueuse'.
Arrache-clou (m.)
L' arrache-clou est un terme général désignant différents leviers et pinces pour retirer les clous. Les versions lourdes sont utilisées par le charpentier de marine, les plus légères principalement pour ouvrir les boîtes. Le levier peut être comparé au pied-de-biche. Dans le même but, les tenailles ou le marteau à panne fendue sont utilisés par le charpentier. [MOT]
Marteau en cuir
Marteau (environ 600-1000 gr) dont la tête cylindrique (environ 7-8 cm de diamètre) est en cuir, avec une pièce intermédiaire en métal. Il est souvent possible de visser des bouchons de différents matériaux (caoutchouc, nylon) sur la pièce intermédiaire. Le manche est en bois, en plastique ou en métal. Un autre modèle plus léger a une tête cylindrique entièrement enveloppée de cuir. Le marteau en cuir est utilisé pour l'usinage de matériaux dont la surface ne doit pas être endommagée. Voir aussi marteau à débosseler et marteau en caoutchouc. [MOT]
Peigne de fourreur
Le peigne de fourreur est un peigne en cuivre, dont une moitié est sertie de grandes dents (environ 4 par cm) et l'autre moitié avec des dents plus fines (environ 7 par cm); les pointes sont toujours émoussées pour ne pas endommager la fourrure lors du peignage. Le fourreur peut également utiliser un autre peigne en acier qui convient aux matériaux plus grossiers, par exemple atteints de mites ou pour lesquels le peigne en cuivre n'est pas assez tranchant. Voir également le peigne à ongles de fourreur et le peigne à phoques. [MOT]
Cuillère à fondre (f.)
Une cuillère à fondre est une petite cuillère ignifuge en métal ou en porcelaine (environ 15 cm de long) avec un bec verseur, que l'orfèvre utilise pour faire fondre la cire. La cire fait un modèle positif qui - une fois solidifié - sera utilisé pour faire un plâtre négatif; la coulée à nouveau positive dans ce moule montrera le modèle original dans tous les détails.Cet outil est à distinguer de la cuiller à plomb. Voir aussi le creuset. [MOT]
Fer à billard
Pour lisser une toile de billard, on peut utiliser un fer à billard. Il s'agit d'un fer à repasser entièrement en métal avec une lame rectangulaire (environ 25 sur 10 cm) épaisse (environ 3-4 cm) et une poignée en U. Il ressemble au fer à repasser (plein) que les gens utilisaient à la maison, mais il est beaucoup plus lourd (environ 7 à 8 kg). Le menuisier utilisait parfois un fer à billard comme fer à chauffer. [MOT]
???
Outil à main en bois en forme de coin (environ 10-12 cm de long; environ 7-10 cm de large) avec une lame émoussée en métal ou en corne, parfois avec des coins arrondis, fixée dans l'extrémité effilée étroite. Le fourreur utilise cet outil pour aplatir les coutures (voir aussi le frottoir), frottant doucement le matériau cloué et étirant les feuilles humides. Il est manipulé avec la main droite tout en tenant la peau avec la main gauche. [MOT]
Peigne à phoques
Le peigne à phoques (1) est un peigne métallique allongé (environ 15 cm) avec des dents relativement courtes (environ 5 à 7 mm) et fines (environ 1 mm) que le fourreur utilise pour traiter les fourrures à poil court ou rasé, y compris phoques et lions de mer, pour peigner les imperfections et éclaircir les branches. Voir aussi peigne de fourreur. [MOT] (1) Propre nom encore inconnu
Attendrisseur à viande (m.)
Pour attendrir la viande, on peut utiliser une batte-cotelettes ou un attendrisseur à viande. Ce dernier est un marteau en bois - on utilise parfois de la porcelaine ou de l'aluminium - avec une tête cylindrique ou rectangulaire avec des boutons solides en forme de pyramide sur les deux têtes de frappe. Il y a souvent des boutons plus gros sur une tête que sur l'autre; pour les coupes de viande épaisses et fines respectivement. Ces boutons peuvent être découpés dans la tête en bois, mais une plaque en acier inoxydable avec des boutons peut également être fixée au rail. La tête de l'attendrisseur peut également avoir une hache, un pic à glace (1) ou un appareil attendrisseur (2) d'un côté. Un autre modèle a une poignée sur le dessus au lieu d'une poignée de marteau. [MOT] (1) Voir ''The Stanley Catalog Collection 1855-1898'': 64, 241. (2) CAMPBELL: 87.
Bistouri (m.)
Ce couteau était à l'origine en acier, plus tard en acier chromé ou en acier inoxydable. Lame et poignée se composent d'une seule pièce ou sont assemblés en un tout. Dans le premier cas, la lame doit être affûtée régulièrement, dans l'autre cas, vous avez des lames remplaçables qui sont attachées au manche. La lame peut être droite, convexe ou incurvée avec un bord tranchant comme un rasoir. La longueur de la lame varie entre 1,5 et 6 cm. La lame coupe sur un ou les deux côtés et a une pointe arrondie ou très tranchante. Il est utilisé par le chirurgien et le vétérinaire pour effectuer avec précision des coupes fines et profondes pendant la chirurgie. Cet outil à main est également utilisé par le restaurateur de peinture qui gratte et lisse le mastic appliqué sur les espaces de la peinture. Voir aussi le taille-plume et le couteau de poche. [MOT]
Blaireau (m.)
Brosse pour appliquer le savon à raser avant de se raser avec un rasoir couteau ou un rasoir de sûreté. Un blaireau se compose d'un faisceau de poils de blaireau (1), de poils de porc (autrefois aussi de crin de cheval), de soie ou de nylon collés dans un manche en corne ou en os, bois, métal, bakélite ou plastique. La partie travaillante est conique ou sphérique. Le blaireau est d'abord humidifiée avec de l'eau chaude et frottée sur le pot de savon à raser solide avec des mouvements circulaires. Lors de l'utilisation d'un bâton de rasage, il est frotté sur la barbe pour être rasé et porté à une légère couche de mousse avec le blaireau humide. De la crème ou du gel à raser est vaporisé sur le blaireau humide. La brosse est tenue de manière à saisir la base des cheveux avec vos doigts. La crème à raser est appliquée sur les poils de la barbe avec des mouvements de va-et-vient ou avec des mouvements de pompage et de torsion (2). [MOT] (1) Les poils de blaireau doux ont une capacité...
Batte-cotelettes (f.)
Ustensile de cuisine qui permet de battre finement et tendrement une viande assez dure. Il peut être entièrement fait de bois et ressemble alors au batteur à linge et à la tapette a bouchons. Il peut également s'agir de métal; ce modèle plus lourd (environ 700-1200 gr) a une lame carrée qui est plate en bas et a deux bords tranchants pour couper la viande après l'écrasement. Il peut être entièrement réalisé en métal ou coller dans un manche en bois. Voir aussi l'attendrisseur à viande et l'appareil attendrisseur. [MOT]
Battoir à linge (m.)
Dans le passé, le lavage proprement dit était effectué après la cuisson du linge. La lessive et la saleté déjà dissoute, ainsi que les dernières taches ont dû être enlevées avec du savon. Cela a été fait à la main seul, sur une planche à laver ou avec un battoir à linge (environ 30 cm sur 10 cm). Ce dernier est un batteur en bois en forme de puce - à distinguer de la tapette à bouchons et du battoir à repasser en bois - utilisé pour battre le linge, qui était placé sur une pierre ou une planche. [MOT]
Assommoir (de pêcheur) (m.)
Outil à main léger (env. 150 gr) en forme de gourdin d'environ 30 cm de long en bois, cuivre ou plastique et avec ou sans une extrémité élargie (diam. env. 3-4 cm) (longueur env. 6-12 cm), qui est souvent pondérée avec du plomb. Avec cet assomoir, le pêcheur donne au poisson capturé un coup court et dur à la tête pour éteindre le cerveau. Ceci soit pour tuer le poisson immédiatement, soit pour l'étourdir avant de le tuer avec une autre technique, comme lui trancher la gorge. Le manche est utilisé de même manière sur certains couteaux de pêche pliants. [MOT]
Batteur à oeufs (m.)
Ustensile de cuisine servant à fouetter les blancs d'œufs et autres jusqu'à ce qu'ils soient fermes. C'est considérablement plus léger et plus rapide qu'avec un fouet de cuisine. Voir aussi le fouet à spirale et le batteur à mayonnaise. Plus d'information technique sur la page néerlandaise de cet outil. [MOT]
Batte à feu (f.)
La batte à feu est un outil à main que les pompiers utilisent pour éteindre un feu courant dans l'herbe, la bruyère, etc. en battant. Il remplace les brindilles communes qui étaient utilisées dans le passé. La batte à feu se compose de 10 bandes de fer flexibles serrées dans un support en forme d'éventail dans lequel fait saillie un long manche en bois (environ 200 cm). A distinguer de la foëne à anguille. Voir aussi le faubert. [MOT]
Baguette (de gantier) (f.)
Bâton conique monoxile allongé (environ 30 cm) avec une poignée droite - se distinguant du tressoir de perruquier - qui est utilisé pour étirer et élargir les doigts des gants, par exemple après le lavage. L'ouvre-gant peut également être utilisé dans le même but. [MOT]
Batte de vannier (f.)
Pour plus d'information technique sur la planette du vannier on peut consulter cette page en version néerlandaise. Voir aussi la clé de vannier. [MOT]
Bouche-bouteille (f.)
Outil à main pour pousser ou frapper un bouchon dans une bouteille. Il peut s'agir d'un cylindre creux en bois ou en métal qui s'effile vers le bas à l'intérieur et avec une tige à l'intérieur pour le taraudage. Le bouchon précuit est mis dans le bouchon de la bouteille par le haut et enfoncé dans la bouteille par un puissant coup sur le dessus de la tige. La tige peut également être reliée à un double levier. En poussant les deux poignées vers le bas, la tige pousse le bouchon dans la bouteille, qui est pris par l'extrémité en forme de V sur chaque poignée. Le modèle avec un tire-bouchon est pratique. Le bouchon est placé dans le tire-bouchon et placé sur le goulot de la bouteille; ses mâchoires sont adaptées à la forme d'un bouchon. Ensuite, le levier qui est attaché à l'un des bras du tire-bouchon est enfoncé. Par exemple, une tige pousse le bouchon à travers la mâchoire du tire-bouchon dans la bouteille. Cette tige peut être vissée ou retirée, selon la longueur du bouchon....
Bédane (pour bois) (m.)
Le bédane est un ciseau pour bois avec un biseau et une embase. Son fer est plus épais que large et se rétrécit généralement un peu au niveau du manche en bois afin qu'il ne se coince pas. Il existe différentes largeurs, d'environ 0,1 à 2 cm. Le charpentier utilise le bédane pour découper des trous d'épingle. Le bédane le plus étroit (1-3 mm) permet de creuser une rainure ou des trous très étroits, par exemple pour une charnière (à insérer). Il est frappé avec le marteau. Le tourneur utilise également un bédane, mais sans embase, pour faire des rainures. Voir aussi le bédane à ferrer. [MOT]
Bédane (pour métal) (m.)
Ciseau entièrement métallique d'environ 20 à 50 cm de long pour couper une rainure étroite dans une plaque métallique pour faciliter la rupture ou dans un fer à cheval où les trous pour les clous en fer à cheval seront enfoncés. Le bédane pour metal a une coupe assez étroite (environ 9-13 mm) qui est meulée à un angle d'environ 60 °. Cela vous permet de travailler avec une assez grande profondeur. L'ensemble est généralement rectangulaire en section transversale. A distinguer du bédane pour pierre. [MOT]
Brûle-queue (m.)
Après que la queue des chevaux de trait a été coupée avec le coupe-queue, la plaie est brûlée avec un brûle-queue. Pour arrêter le saignement, le fer chauffé est pressé contre la plaie avec l'extrémité en forme d'anneau pendant 8 à 10 secondes, de sorte qu'il s'adapte au léger renflement du coccyx. Si nécessaire, cette opération est répétée jusqu'à ce que plus de sang ne s'échappe. [MOT]
Blutoir de cuisine (m.)
Avec un petit blutoir (1) à usage domestique, la farine est tamisée pour obtenir de la farine.Pour plus d'information technique, voir cette fiche en version néerlandaise. Voir aussi le tamis à farine. [MOT] (1) Le grand blutoir est un tamis cylindrique d'environ 150 cm avec lequel le boulanger ou le meunier tamise la farine, de sorte que le son et les différents types de farine soient séparés les uns des autres.
Bédane (pour pierre) (m.)
Le bédane pour pierre est un lourd ciseau en métal (300-400 gr) au tranchant étroit pour percer les trous de quille dans la pierre naturelle. L'ensemble est de section rectangulaire ou octogonale. À distinguer du bédane pour métal. [MOT]