ID-DOC: recherche générale

Ci-dessous, vous pouvez entrer un mot-clé général et effectuer une recherche générale.

??? Ce que signifient ces points d'interrogation? Ils vous signalent que nous connaissons ces outils mais pas leur dénomination française. Pouvez-vous nous aider?

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne retrouvez pas un outil ou si vous rencontrez d’autres problèmes avec notre page de recherche.

Chercher: outil


Les résultats de recherche 401 - 450 1,326 résultats trouvés
Mesure de cuisine (f.)
Marteau-piolet (m.)
Ouvre-coffret (m.)
L'ouvre-coffret à cigares est un outil manuel avec lequel on peut ouvrir une boîte à cigares. Il a une lame plate, arrondie et émoussée avec une petite encoche sur le côté et une poignée droite. Avec l'extrémité arrondie, vous coupez la bande de papier autour du couvercle de la boîte en vrac et avec l'encoche vous soulevez l'ongle. Dans certains modèles, il existe également une tête de marteau pour enfoncer le clou. Parfois, l'ouvre-boîte à cigares est combiné avec des coupe-cigares. Le même outil est utilisé pour ouvrir les boîtes avec des pelles (1). L'ouvre-coffret à cigares peut également faire partie d'un couteau de poche. [MOT] (1) Paul Duflos. Outillage pour le travail du bois. Tarif nr. 5. 1920: 13 marteaux-couteaux pour primeurs.
Ouvre-pot de peinture (m.)
Le peintre en bâtiment et le bricoleur utilisent un ouvre-pot pour soulever le couvercle des pots de peinture hermétiquement scellés pour permettre à l'air d'entrer et d'ouvrir la boîte. L'ouvre-boîte à peinture est une tige métallique plate (environ 10-15 cm) dont l'extrémité (environ 1 cm) est repliée et amincie pour un accès plus facile sous le couvercle. La tige sert alors de levier du premier type. Si l'extrémité n'est pas repliée, elle aura la forme d'un tournevis plat et / ou d'un crochet. Les modèles légèrement plus courts sont pourvus d'un anneau pour mettre plus de pression, parfois ils sont combinés avec une perce-boîte ou un décapsuleur. [MOT]
Ouvre-bocal (pour bocaux à conserves) (m.)
Palette à essorer le beurre (f.)
Ramassé de la baratte, le beurre extrait doit être pétri pour élaborer le babeurre. Ce pétrissage peut se faire à la main ou avec une palette à essorer le beurre. Il s'agit d'un outil à main en bois avec une lame plate et nervurée et une poignée droite ou en forme de T. [MOT]
Moulin à muscade (m.)
Pelle de chauffeur (f.)
Pelle rectangulaire en fer (environ 30 cm de long) avec une poignée en D en bois (environ 70-80 cm). Il est utilisé par le chauffeur lors du remplissage de la chaudière d'une installation de chauffage ou d'une machine à vapeur, et par le briquetier, du four. Il a des bords surélevés pour que les charbons ne tombent pas lors du pelletage. Voir aussi la pelle à charbon à main et la pelle à charbon. [MOT]
Pelle de maçon (f.)
Pelle légèrement concave à coupe droite, en tôle d'acier. Habituellement, il n'y a pas de poignée sur la tige, mais une poignée en T se produit également. La pelle de maçon sert à enlever le sable, le gravier, la pierre concassée, etc. être déplacé. L'archéologue utilise la pelle de maçon pour gratter de très fines couches de sol afin de rendre les traces visibles. Voir aussi escoupe. [MOT]
Pelle à grain (f.)
Pelle en bois (environ 150 cm de long) utilisée pour remuer le grain et pour verser celui-ci dans la trémie du tarare ou dans des sacs. La partie travaillante est longue d'environ 35 cm et large de 30 cm, est creuse et fixée sur le manche au moyen de chevilles ou de boulons. Cf. également main (à grain) et écope à grain. A distinguer de la pelle de malteur. [MOT]
Pelle à sable (f.)
Pelle monoxile (saule) avec une lame légèrement trapézoïdale et des coins arrondis, avec laquelle le briqueteur ramasse le sable de rivière sec dans une brouette. Le sable doit garantir que l'argile ne colle pas aux outils en bois. La pelle à sable du briquetier se distingue de la pelle à écoper. [EMABB]
Pelle à chaufferette (f.)
Pelle à tarte (f.)
La pelle à tarte
Pelle à remuer les terres (f.)
La pelle à remuer les terres
Pelle à frites (f.)
Pilon à pommes de terre (bétail) (m.)
Après avoir retiré du chaudron où ils ont été bouillis (voir louche à pommes de terre), les pommes de terre, navets, betteraves et autres légumes destinés à l’alimentation du bétail et les avoir transvasés dans une cuve, on les écrase avec un pilon à pommes de terre. Il s’agit d’un pilon en bois ou en fer existant sous diverses formes. Cela peut être une pièce de bois ronde plus mince en haut qu’en bas ou une grille ronde (env. diam. 13-15 cm) reliée à un manche (env. 55-80 cm) par un élément en forme de fourche (env. 20-25 cm) et une soie ou une douille. On rencontre aussi des pilons forgés en forme de S. Cf. également presse-purée. [MOT]
Pince à bouchon fileté (f.)
Pince à borne polaire (f.)
Avant de réinstaller les pinces sur les pôles, par exemple, d'une batterie de voiture, il est souhaitable de les nettoyer d'abord avec la pince à borne polaire (1), c'est-à-dire de retirer l'acide de batterie piégé, et de les élargir légèrement pour s'assurer qu'ils atteignent suffisamment le pôle de la batterie. [MOT] (1) Pas de dénomination propre connu.
Pince à blanchir les fils émaillés (f.)
Pince à rôti (f.)
Le couteau avant permet de serrer un morceau de rôti, de sorte qu'il puisse être coupé facilement. Les mâchoires sont assez grandes, larges et arquées. Ils sont constitués de barres régulièrement espacées les unes des autres. Vous pouvez couper entre les barres avec un couteau pour obtenir des disques de même épaisseur. Voir aussi la fourche à trancher et le couteau à trancher. [MOT]
Pince à patisserie (f.)
Le boulanger ou le client prend les pâtisseries du comptoir avec une cuillère ou avec une pince à pâtisserie. Ses mâchoires sont 3 à 5 cm de large et parfois ouvertes. Les pinces se ferment autour de la pâte lorsque les bras sont fermés. Les bras ne sont pas croisés. [MOT]
Pison (m.)
Piochon (m.)
Porte-rondin (f.)
La porte-rondin est un outil à main pour transporter ou remorquer des troncs d'arbres relativement légers, des poteaux téléphoniques, etc. La modèle pour deux hommes se compose de deux crochets métalliques articulés l'un vers l'autre et fixés au milieu d'un bâton en bois (environ 100-150 cm). Souvent, les crochets peuvent également tourner. Le bâton est tenu par deux hommes marchant de chaque côté du tronc. En raison du poids, les pointes adhèrent au bois. Le poteau doit être environ un mètre plus long que la ligne médiane des bûches pour éviter de frotter les jambes des porteurs. La modèle pour un homme est un petit outil (environ 30 cm) avec plusieurs leviers entre la poignée et les crochets (environ 10 cm). Il est manipulé par un seul homme et sert à transporter des pièces relativement courtes. L'outil se distingue des tenailles à traverses et du crochet à bois. [MOT]
Porte-allumettes pyrogène (m.)
Pot en pierre (environ 10 cm de diamètre; environ 10 cm de haut) sous la forme d'un cône ou d'une sphère tronquée (environ 7 cm de diamètre), avec un extérieur strié horizontalement ou rugueux le long duquel une allumette est frappée pour le faire prendre feu (1). Au sommet du pot, il y a une cavité dans laquelle les allumettes sont placées debout. Une soucoupe (environ 13 cm de diamètre) a été placée sous la marmite convexe pour y placer les allumettes brûlées. [MOT] (1) Cela ne fonctionne qu'avec les allumettes que les gens utilisaient auparavant; Les allumettes de sécurité d'aujourd'hui ne prendront pas feu s'ils sont caressés sur les côtes.
Poussoir (couvert) (m.)
Posoir (m.)
Après avoir nivelé soigneusement la tranchée de drainage avec une curette de drainage, le draineur, debout au bord ou au-dessus de la tranchée, y laisser descendre les tuyaux et les dépose à l’aide d’un posoir. Le posoir se présente comme une barre de fer courbée perpendiculairement ou en forme de C (env. 20-30 cm) reliée par une douille à un long manche de bois (env. 180-230 cm). La pièce de fer est introduite dans le tuyau de drainage (diamètre extérieur env. 7-10 cm; longueur env. 30 cm). Pour placer des tuyaux de drainage reliés par une bague, on utilise un modèle analogue (1) pourvu de deux disques dont l’un s'introduit dans la bague et l’autre, plus grand, la retient. La distance entre les deux équivaut à la moitié de la largeur de la bague, afin que cette dernière empiète sur les deux tuyaux. Parfois, il n’y a qu’un seul disque, le petit. Dans ce cas, la distance entre le disque et le coude est égale à la moitié de la largeur de la bague. [MOT] (1) P. ex. LECLERC dans DAVID 1975: 135.
Presse-purée (m.)
Ustensiles de cuisine pouvant être utilisés pour écraser les pommes de terre et autres légumes. Il se compose d'un disque en bois rond, éventuellement convexe, avec une tige. Avec cela, les pommes de terre bouillies sont pressées à travers les trous d'une passoire. L'outil peut également travailler dans un tamis à purée puis sa forme lui est adaptée (1). En plus du presse-purée en bois, il existe également des métaux, en fer, en aluminium ou en tôle de fer. Avec ces outils, avec une pièce d'emboutissage ouverte, on n'a plus à travailler dans une passoire ou un tamis. Voir aussi le pilon à pommes de terre (bétail). [MOT] (1) Par exemple. LUCAS s.d.: 26.
Presse-tranche de citron (m.)
Le presse-tranche de citron est utilisé pour presser des demi-tranches ou des quartiers de citron. Surtout avec le thé, ces pinces sont offertes avec la tranche de citron. Le disque est placé entre les mâchoires de la pince et les bras sont fermés par pression. Le jus s'écoule dans la tasse par le drain. Habituellement, ces pinces sont en métal. Comme le presse-agrumes, il ne permet d'obtenir que quelques gouttes de jus. Voir aussi ce presse-citron. [MOT]
Presse-viande (m.)
Rifloir (râpe) (m.) / Rifloir (lime) (m.)
Les rifloirs sont disponibles dans une grande variété de formes, de tailles (environ 12 à 50 cm) et grossières. Habituellement, les deux extrémités de l'outil ont une partie active incurvée, mais il existe également des modèles avec une soie sur laquelle se colle une poignée. La forme incurvée permet de finir des profils complexes et des coins et courbes difficiles à atteindre en bois, pierre, plâtre et métal. [MOT]
Roulette à piquer (pour pochoir) (f.)
Le tailleur utilise cette roulette (environ 20 cm) pour transférer les lignes du motif sur le tissu, le peintre pour transférer les lignes du pochoir. L'outil a une roue dentée (environ 2 cm de diamètre) qui se trouve dans un support en forme de U à l'extrémité; la tige colle avec une soie dans un manche en bois, parfois des roues avec des dents différentes peuvent être attachées au support. La roulette à piquer pour tissu est exceptionnellement pliable: la roue disparaît dans une poignée en métal. Se distingue de la roulette à piquer du cordonnier car les dents sont moins acérées et plus rapprochées. Voir aussi la roulette à piquer du sellier. [MOT]
Ripe (f.)
La ripe est un grattoir métallique à deux extrémités courbes pour niveler ou enlever les traces de ciseau ou de gouge dans les pierres tendres et semi-tendres. La ripe est à distinguer de la spatule de plâtrier. [MOT]
Semoir à long manche (m.)
Après avoir tracé avec le rayonneur des sillons d’environ 2-5 cm de profondeur, on peut, grâce au semoir à long manche, semer sans se pencher. Le semoir à long manche consiste en deux roulettes de plastique assemblées parallèlement (diam. env. 12 cm) et présentant chacune un bord relevé (env. 1,5 cm de haut; diam. env. 7 cm). Une des roulettes est reliée dans l’axe à une douille dans laquelle s’emboîte un fin manche de bois (env. 100 cm). Les roulettes enserrent un distributeur de semences en forme d’étoile percé de six petits orifices losangés. Les bords relevés peuvent être déplacés de manière à agrandir ou à réduire ces orifices en fonction de la taille des graines (généralement de légumes). Lorsque le travailleur pousse l’outil devant lui sur la parcelle à ensemencer, les graines sont déposées à égale distance. Voir aussi semoir à main. [MOT]
Semoir à main (m.)
Sonde à fromage (f.)
Outil à main avec lequel le fromager peut percer un échantillon d'une boule de fromage. Il se compose d'une lame semi-cylindrique allongée qui est souvent plus étroite à l'extrémité et qui est fixée dans une poignée droite ou a un anneau comme poignée. Il se distingue du vide-pomme. Voir aussi la sonde à grain. [MOT]
Spatule racloir
Sonde oesophagienne (pour boeufs) (f.)
Spatule à bière (f.)
Soufflet à main (m.)
Servante (âtre) (f.)
Tenailles (f.pl.)
Les tenailles ont des mâchoires fortement incurvées pour retirer les clous. Leur surface de préhension a également été réduite au minimum pour que les mâchoires puissent éventuellement se pincer sous la tête du clou et pénétrer légèrement dans le clou pour obtenir une meilleure adhérence. Une fois que la pince tient le clou, elle est utilisée comme levier pour retirer le clou. Parfois, un morceau de bois est placé sous la mâchoire pour protéger la surface du bois. Certains modèles ont une ouverture carrée entre les mâchoires pour desserrer les écrous. L'un des bras se termine parfois par un tournevis, une sphère - pour protéger la main - ou un pied-de-biche. Avec ce dernier, le bras peut être plié vers l'extérieur en raison d'une pression excessive et la pince s'est pliée. Les pinces sont également parfois utilisées pour couper du fil métallique, mais les tenailles ne sont en fait pas assez aiguisée à cet effet. Il est préférable d'utiliser une pince coupante de devant. Sa bouche est plus nette et aplatie que...
Tire-botte (m.)
Un crochet en métal robuste (env. 10-23 cm) avec une poignée en T en bois, en os ou métal (parfois un anneau, voir le retire-botte) pour enfiler des bottes hautes. Parfois, un crochet à bottines et un emporte-pièces étaient forgés à l'extrémité de la poignée en T (1). Le tire-botte est inséré dans la sangle qui est attachée au haut de la botte; puis le pied est mis dans la chaussure et la chaussure est mise. Lorsque la botte a deux sangles, deux tire-bottes peuvent être utilisés. Le crochet peut avoir une tige décorée ou un bouton sphérique à l'extrémité pour empêcher le crochet de glisser hors de la sangle; certains sont pliables. Un retire-botte peut être utilisé pour retirer facilement les bottes. [MOT] (1) David Stanley Auctions. 65th international auction 28th March 2015: 11.
Tiers-point (m.)
Tête-de-loup (f.)
Brosse - parfois en poil de chèvre - en forme de sphère ou d'hémisphère ou autour d'un support triangulaire, attachée à un long manche en bois ou en plastique souvent extensible (jusqu'à environ 3 m) et servant à enlever la soie d'araignée. [MOT]
Tire-comédon (m.)
Taraud à bois (m.)
Tarière de poitrine (f.)
Trusquin (m.)
Le trusquin (1) se distingue du trusquin à couper et du tarabiscot. Voir aussi le diviseur. Plus d'information technique sur cette page en version néerlandaise. [MOT] (1) De équilboquet, d.i. het gathoutje ( AUBIN: s.v. quilboquet) (ook quileboquet: Encyclopédie: Ebéniste 11.105; quilboquet (AUBIN: s.v.) wordt vaak met het kruishout verward omdat de twee voorwerpen nagenoeg dezelfde vorm hebben, behalve het feit dat het gathoutje geen punt heeft. Nochtans is de bestemming van beide voorwerpen verschillend: het gathoutje dient enkel om de diepte van pengaten te meten.
Truelle de plafonneur (f.)